PwC

Mayday a rencontré Pascal Gounon, associé chez PwC au sein de la pratique restructuring et intervenant à la table ronde du 9 juillet 2018 sur la reprise d’une entreprise en difficulté.

Ingénieur ETP de formation et diplômé du MS HEC Entrepreneurs, Pascal Gounon est spécialisé dans la prévention et le traitement de situations de tensions ou de crises financières. Il assiste, au sein du département Business Recovery Services, des entreprises dans la gestion de situations complexes, notamment lors de phases de retournement et de restructuration financière.

Pascal est également un spécialiste de la mise en place d’outils sur-mesure de suivi d’activité et de gestion/prévision de trésorerie afin de pouvoir anticiper, piloter et communiquer tout en diffusant une « culture cash » au sein de l’entreprise.

« Notre équipe intervient sur différentes typologies d’interventions, dont notamment l’accompagnement durant les phases amont de tensions : analyse de la situation et identification d’options à privilégier, réalisation de diagnostics (« IBR »), actions sur la stratégie, l’organisation, la gestion financière, recherche de financements, etc. et l’accompagnement d’investisseurs intéressés par des cibles en situation de sous-performance (sociétés « in-bonis » ou reprise à la barre du Tribunal de sociétés en redressement judiciaire).

Nous avons constitué une équipe multidisciplinaire d’experts, prêts à accompagner les entreprises dans l’optimisation globale de leur bilan et la mise en œuvre de la meilleure stratégie de financement ».

Animé par la satisfaction de préserver des activités et des emplois, Pascal Gounon considère que le repreneur doit l’être aussi : « Il est très valorisant de recréer une dynamique positive et de sauver une entreprise ; l’objectif de réaliser une bonne opération financière pour un repreneur ne doit pas être le but ultime ».

Pour Pascal Gounon, « un repreneur est d’abord un leader qui doit être capable de fédérer une équipe autour de son projet et de motiver ses collaborateurs sur la base d’un plan d’actions partagé par tous ».

Après s’être fait les armes sur des dossiers complexes, il est convaincu que de beaux retournements peuvent être mis en œuvre si les repreneurs sont bien accompagnés et suffisamment préparés.

« La reprise et le retournement de Jardiland par le nouveau management et le nouvel actionnaire L-GAM furent sans conteste l’une des expériences les plus marquantes de ma carrière ». Le groupe qui réalise un chiffre d’affaires de 800 M€ était au bord du dépôt de bilan en 2013. Dossier exceptionnel qui a conduit Pascal Gounon et ses équipes à accompagner le repreneur dans l’optimisation de sa performance et le rétablissement des marges, leur permettant de passer de 0 à 20 M€ d’EBITDA en 4 ans …

Preuve de la pérennité du retournement : l’opération a été récompensée par le Prix Ulysse en 2016 et Jardiland est en cours d’acquisition par Invivo – GAMM VERT.

Par Cyprien de Girval

Reprise d'entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*