Indiscrète

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Didier Degrand co-gérant de la marque de lingerie Indiscrète, ex-Aubade, s’est donné la mort dans son usine de confection de Chauvigny (Vienne).

Fin juillet, le tribunal de commerce de Poitiers a donné six mois à la petite usine de Corseterie CDB en redressement judiciaire, connue sous sa marque Indiscrète, pour trouver une solution. L’entreprise recherche 200.000 euros.

La principale raison de cette difficulté résulte dans la liquidation d’un client distributeur qui a laissé un important impayé. Le travail doit reprendre aujourd’hui dans une ambiance que l’on imagine très compliquée.

Didier Degrand ne supportait pas l’idée de devoir réduire la voilure de l’entreprise Made In France et licencier du personnel. Ces derniers mois, il se serait isolé et présentait les signes d’un burn out. Ses associés sont sous le choc. L’enterrement est prévu mardi.

Cette disparition crée un véritable émoi dans la région. Selon Les Echos, plusieurs personnes pourraient envisager de faire appel au financement participatif pour trouver les 200.000 euros qui manquent à l’entreprise.

Entreprise du patrimoine vivant

La marque Indiscrète avait été relancée en 2010 par trois anciens dirigeants d’Aubade. Labellisée Entreprise du patrimoine vivant (EPV), la maison de lingerie Made In France emploie une vingtaine de salariés et anime un réseau de distribution de vente à domicile composée de 120 vendeuses.

Le chiffre d’affaires avait progressé de 300 K€ la première année, pour s’élever à 1 M€. Il connait cette année une chute de 200 K€.

Par Cyprien de Girval

 

Total
14
Partages

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.