Le chariot Caddie, c’est une histoire qui débute en 1928 avec la création de la société Ateliers Réunis par Raymond Joseph, implantée à Drusenheim, dans le Bas-Rhin (67), qui fabrique des mangeoires pour les poussins, des paniers à salade et des égouttoirs à partir de la transformation de fils métalliques.

Quelques années plus tard, l’entrepreneur voyage aux Etats-Unis et découvre le supermarché et son chariot !

La marque Caddie apparaît en 1957 et les chariots sont prêts dès l’ouverture du premier supermarché en 1958. L’entreprise Alsacienne va alors connaître un grand succès, le chariot est partout et s’exporte même dans 120 pays. Cette belle entreprise française, va néanmoins connaitre des difficultés qui la fragiliseront pendant plusieurs années avant d’être reprise par Stéphane Dedieu qui lui donnera un nouvel élan. Retour sur un retournement réussi !

« Caddie a donné l’impression de se reposer sur ses acquis sans chercher à développer de nouveaux produits pourtant attendus par ses clients »

Aux yeux de ses clients, pendant un temps Caddie a donné l’impression de se reposer sur ses acquis sans chercher à développer de nouveaux produits pourtant attendus par ses clients. Une politique d’innovation ralentie associée à un outil industriel quelque peu désuet, sont vraisemblablement les causes des difficultés financières de l’entreprise qui l’ont conduite à être placée en redressement judiciaire en mars 2012.

En juin 2012, l’entreprise est reprise par le groupe français Altia, qui développe une nouvelle collection de chariots en plastique plus adaptés au marché et offrant une meilleure maniabilité grâce notamment à une nouvelle technologie pour les roulettes.

Bien qu’ambitieux, ce projet nécessite une trésorerie importante que l’entreprise n’a pas pour financer les 15 millions d’euros d’investissements prévus.

Les fournisseurs ne sont pas payés, ils cessent d’approvisionner la société en matières premières. Par conséquent l’usine est à l’arrêt malgré un carnet de commandes plein ! Dans le même temps, l’entreprise doit essuyer une grosse perte financière en raison d’un détournement de clients opéré par le manager de l’usine de production de Shangaï qui avait monté une usine concurrente à quelques kilomètres de cette dernière.

La société est à nouveau placée en redressement judiciaire en juin 2014 et le groupe Altia se voit également placé en redressement judiciaire le 1er août 2014 par le Tribunal de commerce de Paris.

« Stéphane Dedieu a pour projet d’investir dans l’outil de production et dans le développement de nouveaux produits en innovant »

L’ancien directeur général Stéphane Dedieu dépose une offre de reprise qui sera acceptée en octobre 2014 par le Tribunal de commerce de Paris. Il conserve 128 salariés sur les 400 que compte l’entreprise et prévoit des investissements conséquents qui vont permettre aux chariots Caddie de repartir comme sur des roulettes !

Stéphane Dedieu a pour projet d’investir dans l’outil de production et dans le développement de nouveaux produits en innovant.

1,2 millions d’euros sont investis pour réduire les coûts de production de l’usine, avec l’installation de nouvelles machines à commande numérique pour plier les tubes en acier des chariots d’aéroport, la création d’une ligne robotisée et l’achat d’une ligne de peinture pour améliorer l’esthétique et personnaliser les chariots selon les besoins des clients.

En termes d’innovation, l’entreprise dispose déjà de nombreux brevets pour la fabrication de ses chariots et innove pour les adapter aux nouveaux usages : sièges bébés, système d’emboitement des chariots et de blocage des roues.

« Caddie veut devenir un acteur incontournable des solutions de shopping grâce au numérique »

Les projets pour l’avenir sont nombreux : Caddie veut devenir un acteur incontournable des solutions de shopping grâce au numérique.

Parmi les nombreux projets de la marque, Caddie prévoit l’installation de balises dans les rayons des grandes surfaces qui, associées à une application (Mycaddie) et à la reconnaissance 3D des produits placés dans les chariots (CaddieBox) vont offrir un nouveau service innovant pour les clients et les utilisateurs :gestion du stock des magasins, communication avec les consommateurs, indication du positionnement des produits, alimentation de la liste de courses par scan des produits via son smartphone, partage de la liste, gestion d’itinéraires dans le magasin en fonction de la liste de courses, affichage des promotions et paiement des courses sans décharger son chariot sont au programme !

« Se réinventer, s’adapter pour être toujours plus compétitif »

Se réinventer, s’adapter pour être toujours plus compétitif, Stéphane Dedieu semble avoir compris que cela était indispensable pour garantir la pérennité d’une entreprise.

Sur l’aspect commercial, l’entreprise se développe à l’export sur un marché très dynamique puisqu’elle est le numéro 2 mondial du chariot de supermarché et d’aéroport, avec 50% de son chiffre d’affaires réalisé à l’étranger.

« Ce redressement ne serait rien sans l’engagement des salariés »

Enfin, ce redressement ne serait rien sans l’engagement des salariés qui ont même accepté à l’époque de convertir leur prime de 13ème mois en prime sur le résultat et qui ont donné énormément pour que l’entreprise se redresse.

En 2017, l’entreprise comptait 240 salariés et a acquis un nouveau site de production à Dettwiller, site entièrement rénové et dédié au traitement de surface et montage de chariots libre-service. Elle a obtenu le Label « Entreprise du Patrimoine Vivant » par le Ministre de l’Economie, qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. En 2018, la marque Caddie obtient le prix national de l’Excellence Opérationnelle 2018 pour ses démarches innovantes de management.

Ce nouvel élan, Caddie l’a trouvé grâce à sa volonté de se réinventer en tenant compte des évolutions de notre société et en se plaçant dans une démarche proactive. Ses investissements conséquents, la forte robotisation du site de Drusenheim et sa volonté d’innover constituent désormais ses forces. Nous lui souhaitons un bel avenir.

Pour découvrir le site de l’entreprise : http://www.caddie.fr/

Par Bastien de Breuvand

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.