Capstan Avocats

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter le bureau parisien du cabinet Capstan Avocats qui intègre Mayday Community.

Niché rue La Boétie, Capstan Avocats est à l’image de ses bureaux, un cabinet moderne reposant sur des fondations qui ont surmonté l’épreuve du temps. Fort de 80 avocats à Paris et 200 répartis dans les 11 bureaux que compte la firme, membre fondateur de l’alliance internationale Ius Laboris qui regroupe plus de 1.500 avocats, le cabinet s’impose comme l’une des grandes signatures du droit social.

Avocat social

S’ils disposent « d’un maillage qui reflète une bonne connaissance des territoires et des juridictions » pour Jean-François Le Gal, avocat associé au bureau londonien de Pinsent Masons, ils sont également « parfaitement à l’aise avec une clientèle internationale » souligne Laurent Assaya, avocat associé chez Vivien & Associés.

Le droit social, tout le droit social

Pure player en droit social, ce qui est « indéniablement intéressant, car cela les préserve de problématiques de conflit d’intérêts » pour Jean-François Le Gal, Capstan Avocats en devient un partenaire de premier choix pour plusieurs grands cabinets d’affaires de la place.

« Aussi à l’aise dans l’écosystème des procédures collectives, avec les AGS par exemple, qu’avec les représentants du personnel » Laurent Assaya, avocat associé Vivien & Associés

Couvrant tous les aspects du droit du travail, des grandes opérations de fusions-acquisitions, au droit de la sécurité sociale, en passant par les restructurations sociales au sein d’entreprises in bonis et en difficulté et les contentieux de masse, le cabinet ne cache pas ses ambitions.

Adapté au marché du restructuring et agile en contentieux comme en conseil

Si tous les avocats du cabinet sont susceptibles d’intervenir sur une restructuration sociale dans le cadre d’une procédure collective, quelques noms figurent en tête de proue de cette discipline. C’est notamment le cas de Guillaume Bordier, avocat associé, Alix Combes, Elodie Darricau et Côme de Girval, avocats seniors, ainsi que Valentin Berger.

Intervenant autant lors des phases transactionnelles, qu’à l’étape du contentieux, « aussi à l’aise dans l’écosystème des procédures collectives, avec les AGS par exemple, qu’avec les représentants du personnel » selon Laurent Assaya, Guillaume Bordier est assurément l’un des visages phares de cette pratique. Impliqué notamment dans les dossiers de restructurations sociales ou de reprise de la SNCM, d’Electrolux ou encore du matelassier Cauval Industries, il est également intervenu dans le cadre la mise en place de fiducies sociales complexes ainsi que dans plusieurs dossiers de reprise aux côtés de cabinets d’avocats d’affaires. Sachant parfaitement jongler avec les intérêts antagonistes des restructurations, ceux des salariés et des syndicats et les impératifs économiques du débiteur qui doit redresser son activité, le « formidable » Guillaume Bordier est également décrit comme « technique et rassurant pour les clients » par Laurent Assaya qui l’a rencontré dans le cadre de la restructuration sociale du site de Revin du groupe Electrolux et des contentieux qui suivirent.

Social restructuring

Solide techniquement, innovant et rassurant

Doté d’un conseil scientifique composé des professeurs Françoise Favennec-Héry, Jean-François Cesaro et Arnaud Martinon, ainsi que de Bruno Serizay, Jean-Michel Mir et Arnaud Teissier, le cabinet fait preuve « d’une grande solidité sur tous les aspects de droit du travail et apporte beaucoup de sérénité dans les situations complexes » pour Laurent Assaya.

Si le cabinet s’est illustré dans plusieurs restructurations sociales d’envergure, il n’en demeure pas moins tout aussi expérimenté dans la gestion des contentieux de masse « qui nécessitent d’avoir une équipe très structurée avec soi » nous confie l’un des associés. Ce fut notamment le cas du dossier Gate Gourmet, où il fallait pouvoir traiter plus de 800 assignations en même temps. Point confirmé par Jean-François Le Gal qui, après avoir rencontré Capstan, en la personne de Pascal Lagoutte et Côme de Girval, dans un autre dossier sensible, estime que le cabinet a su se montrer « extrêmement solide » et faire preuve d’une « très grande maîtrise ».

« Le cabinet a su se montrer extrêmement solide et faire preuve d’une très grande maîtrise » Jean-François Le Gal, avocat associé Pinsent Masons (Londres)

Droit du travail

Rompu aux grandes restructurations sociales qui frappent parfois les entreprises du CAC 40 ou du SBF 120, le cabinet a su parfaitement s’adapter au monde des procédures collectives. La recette du succès ? Une bonne connaissance du terrain et une présence à l’international, une maîtrise des phases transactionnelles comme des contentieux qui font de Capstan Avocats un cabinet complet pouvant intervenir dans toute restructuration. Mais s’il se distingue, c’est surtout par une solidité technique qui n’est pas brimée par la recherche de solutions innovantes et un sang-froid indispensable pour mener à bien leur mission dans un contexte tendu. Pour cause, comme le rappelle Pascal Lagoutte, Managing Partner de la firme « lorsque vous mettez en place une restructuration sociale, il y a beaucoup d’émotions, il faut savoir faire redescendre la température et replacer la discussion sous son angle technique » … C’est sans doute ça la signature de Capstan Avocats !

Par Pauline Vigneron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.