Ecolex

Moins de 4 mois après l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire, la société Ecolex Technologie adopte son plan de redressement judiciaire.

La société Ecolex (Aubagne), créée en 2006 par son actuel Président, Monsieur Ian Allison, est spécialisée dans les travaux de dépollution et plus particulièrement de désamiantage. Face à des difficultés de trésorerie récurrentes, tenant tant aux contraintes légales liées à ce type d’activité sensible, qu’à une nécessité de réorganisation interne, la société avait sollicité son placement en redressement judiciaire au début de l’été 2019.

Réalisant 11 M€ de chiffre d’affaires et employant près de 100 salariés, la société a dû faire face à une activité fortement dépendante de marchés conclus avec de grands donneurs d’ordre publics et privés pouvant faire preuve de défiance vis-à-vis des sociétés en procédure collective.

Après avoir mis en œuvre des actions correctives et mesures de restructurations, tenant notamment à une réduction des effectifs, à l’internalisation de la maintenance, à la mise en place d’un contrôle de gestion et la réduction des frais de structure, permettant de réaliser une économie de l’ordre de 850 K€ annuels, la société a adopté un plan de redressement judiciaire trois mois après l’ouverture de la procédure.

La société a ainsi présenté un plan d’apurement de son passif sur 9 ans. L’adoption du plan de redressement dans des délais particulièrement courts permets ainsi de minimiser l’impact de la procédure collective sur l’exploitation et facilitera le rebond dans les meilleures conditions.

Frédéric Avazeri (AJILINK) est intervenu en tant qu’administrateur judiciaire, aux côtés de Jean-Pierre Louis, mandataire judiciaire.

Jean-Luc Berthon est intervenu en tant que conseil financier, aux côtés de Vincent Caradec (cabinet Moatti) pour les aspects juridiques.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.