XL Airways faillite

C’est la fin du suspense pour la compagnie aérienne XL Airways. Le Tribunal de commerce de Bobigny vient de prononcer la liquidation judiciaire de la société. Les quatre avions blanc et bleu vont donc rentrer au garage et les 570 salariés être licenciés, mais des intégrations vers des compagnies concurrentes pourraient, comme ce fut le cas pour Aigle Azur, s’organiser.

La compagnie low cost n’a pas, à l’instar d’Aigle Azur, trouvé de repreneur suffisamment solide. L’offre de la dernière chance déposée par Gérard Houa, actionnaire à 20 % d’Aigle Azur a été rejetée.

Selon Le Figaro, l’homme d’affaires franco-chinois proposait une reprise de deux des quatre avions et de la moitié du personnel. Il aurait poursuivi des vols vers la Chine et nommé à la tête de la compagnie Philippe Bohn qu’il pressentait déjà pour Aigle Azur. Cependant, comme pour Aigle Azur, la sensible question du financement a fait défaut.

Les coups de gueule de l’emblématique dirigeant, Laurent Magnin, appelant tour à tour l’Etat, puis Air France, et dénonçant un dumping social chez ses concurrents auquel il ne pouvait pas faire face, n’aura pas permis de sauver la compagnie aérienne qui avait interrompu ses vols depuis le 30 septembre dernier.

Après le départ d’Aigle Azur, c’est donc un nouveau coup dur pour les compagnies aériennes, même si les causes de la faillite étaient différentes dans ces deux dossiers.

XL Airways était conseillé par August & Debouzy (Laurent Cotret). Nicolas Deshayes et Lesly Miroite, Administrateurs Judiciaires chez AJ Associés, sont intervenus en qualité de co-administrateurs judiciaires, en collaboration avec Maxime Lebreton, Administrateur Judiciaire, et Guillaume Cogen. La SELARL BALLY M.J. et la SELARL MJA, prise en la personne d’Axel Chuine, sont intervenus en qualité de co-mandataires judiciaires. Gérard Houa était conseillé par Charles-Stéphane Marchiani.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.