librairie

La belle aventure de cette librairie sauvée de la spirale des difficultés financières témoigne de l’élan de solidarité qui peut exister pour soutenir une entreprise bien au-delà de son territoire de proximité puisque des donateurs de toute la France se sont mobilisés pour sauvegarder la librairie « Au pied de la lettre » d’Arras.

Librairie indépendante depuis 10 ans, « Au pied de la Lettre » a traversé des difficultés financières en raison d’un décalage de trésorerie. Un grain de sable qui a bien failli entraîner la boutique vers la chute, aucune banque n’acceptant de la soutenir.

C’est grâce au financement participatif et à la mobilisation de presque 600 contributeurs que l’objectif des 30 000€ a été dépassé, permettant à la librairie de rembourser son découvert et de repartir du bon pied. Des dons venus de toute la France et de personnes qui ne viendront probablement jamais dans la boutique mais qui ont été touchées par l’engagement sans faille de ces trois femmes pour la sauver.

Sur le site de financement participatif Ulule, les « trois Marie », responsables de la librairie, expliquent que le secteur de la librairie indépendante réalise les plus petites marges bénéficiaires nettes (de l’ordre de 1,5%) et que l’année 2017 a été compliquée en raison notamment d’une baisse de budget, l’annulation de dédicaces, l’augmentation des charges, l’évolution du centre-ville et des zones commerciales alentours. Sans nier la complexité de la situation, la somme récoltée leur donne l’opportunité de poursuivre la mue de la librairie car il est indispensable de se réinventer pour assurer sa pérennité. Une transformation qui passera vraisemblablement par une diversification avec la vente de nouveaux produits et la proposition de nouveaux services pour leurs clients.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.