Casino Partouche

Alors qu’il était entré en procédure de sauvegarde en 2013, le groupe Partouche a obtenu, le 4 novembre dernier, la sortie de son plan de sauvegarde avec trois ans d’avance.

La mise en place d’un plan de refinancement

Le Groupe Partouche a annoncé avoir mis en place un crédit de refinancement syndiqué d’une maturité de 6 ans amortissable, ainsi qu’une ligne de crédit revolving ayant la même échéance, pour un montant global de 80 M€. Le Groupe se refinance ainsi auprès d’un pool bancaire de six banques partenaires.

En parallèle, le Groupe Partouche a indiqué émettre un emprunt obligataire de type EuroPP de 35 M€ d’une maturité de 7 ans auprès d’un investisseur institutionnel européen.

Le produit de ces opérations est consacré au refinancement du crédit syndiqué existant (d’un montant en principal de 78,4 M€ et d’une échéance au 15 décembre 2022) aujourd’hui traité dans son plan de sauvegarde et de dettes existantes du Groupe.

Ces opérations permettent au Groupe d’allonger la maturité moyenne de son endettement, de réduire ses frais financiers et d’exécuter par anticipation son plan de sauvegarde.

La mise à disposition des fonds est intervenue avant l’audience du Tribunal de commerce de Paris du 4 novembre dernier au cours de laquelle le Groupe a sollicité et obtenu la constatation de l’exécution et de la sortie de son plan de sauvegarde.

Le Groupe Partouche a été accompagné dans ces opérations par CIC en tant que chef de file, avec Société Générale.

Un leader européen

Fondé en 1973, le Groupe Partouche a su se développer afin de devenir un leader européen dans son secteur d’activité. Introduit en bourse en 1995, le Groupe Partouche qui est coté sur Euronext Paris, exploite 42 casinos, des hôtels, des restaurants, des centres thermaux et des golfs et emploie près de 4 300 collaborateurs. Reconnu pour ses innovations et ses expérimentations des jeux de demain, il aborde l’avenir avec confiance en visant le renforcement de son leadership et la poursuite de la progression de sa rentabilité. Tournant « une page complexe de son histoire » pour reprendre les mots de Fabrice Paire, Président du Directoire, le groupe Partouche se donne  ainsi les moyens d’accélérer sa transformation.

Abitbol & Rousselet (Frédéric Abitbol) est intervenu en qualité de Commissaire à l’exécution du plan.

Le groupe Partouche était conseillé par DLA Piper (Caroline Texier) sur les aspects juridiques et Eight Advisory (Cédric Colaert et Paul Lederlin) sur les aspects financiers.

Santoni & Associés (Marc Santoni et Bérangère Rivals) est intervenu en tant que conseil de BOI, CREDIT SUISSE, SCOTIA BANK et IDINVEST. De Pardieu Brocas Maffei (Philippe Dubois) est intervenu en tant que conseil des banques françaises.

Bredin Prat (Olivier Puech) est intervenu en tant que conseil d’Oaktree.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.