Nicolas Winkler

Se préparant à une montée en puissance des dossiers de restructuring, EY renforce son pôle restructuring par le transfert de Nicolas Winkler. Associé du cabinet de conseil financier depuis 2008, Nicolas Winkler effectue un pas latéral passant du Transaction Diligence au Restructuring, venant ainsi renforcer la pratique développée par Guillaume Cornu.

48 ans, diplômé de Grenoble Ecole de Management et d’un PostGraduate Diploma de l’Université de Lancaster (1995), Nicolas Winker fait ses premières armes comme auditeur chez Arthur Andersen à Lyon en 1997, avant d’intégrer l’activité Strategy & Transactions d’EY en 2004.

Coopté associé en 2008, il couvre alors d’importantes transactions dans le secteur du Private Equity sur des opérations de LBO comme But ou The Kooples. Il accompagne également les clients corporate d’EY, comme Kingfisher ou Maison du Monde, dans leurs opérations internationales d’acquisitions ou de cessions et travaille sur des dossiers « distressed » lors de restructurations de dettes pour des sociétés sous LBO, en mandat de vente sur des actifs « non core » et plus récemment sur la mise en place de PGE.

Passant d’une approche orientée P&L en Transactions Diligence à une approche tournée vers l’analyse de la trésorerie, Nicolas Winkler ambitionne de « renforcer les liens, déjà très présents, entre ces deux pratiques ». Développant ainsi une « transversalité » chère à Guillaume Cornu, EY répond ainsi à toutes les problématiques financières d’une entreprise en difficulté. « Persuadé que son expérience, son exposition sectorielle focalisée retail et santé, la diversité des situations rencontrées et ses nombreuses connexions, en France et à l’étranger », viennent « compléter les compétences des équipes en place », Guillaume Cornu se réjouit de renforcer leurs « principales forces : une base client exceptionnelle, des expertises à forte valeur ajoutée et des implantations régionales puissantes ».

Connaissant donc parfaitement et la firme et l’équipe restructuring, au côté de laquelle il intervient déjà régulièrement depuis plusieurs années, Nicolas Winkler continuera de collaborer avec ses clients historiques de Transactions Diligence, afin de garantir la transversalité de l’approche d’EY, et se consacrera à l’accompagnement d’entreprises en retournement.

En plaçant un acteur familier des opérations de private equity en renfort de l’équipe restructuring, la firme s’adresse également aux « fonds d’investissements, qui sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à des situations distressed » voyant ce segment comme une opportunité de déployer des capitaux toujours abondants. Par ce mouvement, quelques mois après l’arrivée importante de plusieurs recrues, EY envoie un message fort. La firme affiche ses ambitions et confirme sa place dans un marché en mouvement permanent.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.