bercy

Face au succès du dispositif de commissaires au redressement productif (CRP) initié par Arnaud Montebourg en 2013, le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, souhaite aujourd’hui consolider leur action sur les territoires.

Pour ce faire, les CRP changent de noms et deviennent commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés des entreprises. Aujourd’hui au nombre de 22 (pour les 22 ex-régions), ils ont accompagné près de 3000 entreprises depuis leur création.

Bruno Le Maire demande donc aux préfets de lui remettre d’ici le 15 juillet un schéma d’organisation des CRP dans leur région en veillant à conserver le maillage territorial actuel, garant de la réussite de leur mission.

Pour rappel, Bercy comporte trois niveaux au service des entreprises qui traversent des difficultés.

  • le Délégué interministériel aux restructurations des entreprises (DIRE), qui n’est autre que Jean-Pierre Floris qui a un rôle de coordination de l’action de l’ensemble des services de Bercy et dont la mission est « d’anticiper les difficultés éventuelles des entreprises à s’adapter à leur environnement économique ».
  • le Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI), en charge des entreprises en difficulté de plus de 400 salariés.
  • et enfin les CRP, qui se concentrent sur les entreprises industrielles entre 50 et 400 salariés et ont pour mission de détecter le plus en amont possible les difficultés d’une entreprise pour agir au plus tôt.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.