Pichon Industries

Placé en redressement judiciaire le 7 novembre par le Tribunal de commerce de Rennes, le groupe breton Pichon Industries aurait fait l’objet de trois marques d’intérêt de la part de candidats à sa reprise.

Selon Le Télégramme, deux scenarios sont possibles quant à l’avenir du leader français de la construction de tonnes à lisier : le premier consisterait en un plan de cession à l’un des trois repreneurs intéressé par la reprise de l’entreprise alors que le second serait un plan de continuation porté par l’actuel propriétaire du groupe, la famille Pichon.

Pour l’heure, il n’y a aucune certitude sur l’orientation des choses, le tribunal devrait se prononcer début janvier sur la base des offres déposées et du projet de la famille Pichon. Le suspense est donc encore de mise pour les 140 salariés de l’entreprise basée à Landivisiau (29).

Par Bastien de Breuvand

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.