reprendre une entreprise

Cette semaine à nouveau, Mayday fait sa revue de presse. Au programme notamment, les difficultés du groupe Lyonnais Toupargel, la liquidation de l’abattoir de Challans, la recherche d’un repreneur par les entreprises Arjowiggins, Cheynet et l’enseigne La Fraicherie, les dépôts de bilan en série dans le secteur de la fonderie, l’Humanité qui tente de survivre et la confirmation par la justice Britannique de la condamnation de Sequana. 

La semaine a naturellement commencé par l’ouverture de procédures collectives au bénéfice du groupe Lyonnais Toupargel dont nous nous sommes fait l’écho dans nos colonnes. Une nouvelle également relayée par Investir, Lyon Entreprise et Bourse.

Le journal France Bleu se fait l’écho quant à lui de la liquidation de l’abattoir de Challans (Pays de la Loire) qui pourrait entrainer le licenciement des 140 salariés faute de repreneur.

De son côté France 3 Régions met en lumière l’entreprise Cheynet, placée en liquidation judiciaire, qui a jusqu’au 25 février pour trouver un repreneur suite au report de la date limite de dépôt des offres par le tribunal de commerce de Lyon. 189 emplois sont menacés.

Le journal Acteurs de l’Economie évoque le cas de l’enseigne lyonnaise « La Fraîcherie » qui a été placée  en redressement judiciaire. L’entreprise qui compte 167 salariés et réalise 8,6 M€ de chiffre d’affaires est spécialisée dans la découpe de fruits et légumes frais et est installée dans 36 hypermarchés Auchan en France. Elle recherche un repreneur et serait en cours de discussions avec un « grand groupe » aux fins d’envisager une association.

Arjowiggins fait couler beaucoup d’encre cette semaine. Le magazine spécialisé Electroniques évoque la recherche de repreneurs, quand l’Usine Nouvelle indique que deux repreneurs seraient en lice pour reprendre une partie des sites. La date limite de dépôt des offres a été repoussée au 11 février à 12h. Concernant Sequana, la holding d’Arjowiggins, les nouvelles ne sont pas bonnes puisque le journal Les Echos confirme la condamnation de Sequana par la justice britannique, dans le cadre de son litige qui l’oppose à Bristish American Tobacco.

Les journaux Centre Presse et la Nouvelle République ont décidé de mettre les projecteurs sur les manifestations de soutien aux fonderies qui ont récemment déposé leur bilan, notamment en raison de la chute des ventes de diesel. C’est encore le cas cette semaine, puisque la Fonderie Fonte dépose à son tour son bilan, comme l’indique Centre Presse et rejoint ainsi la longue liste de fonderies en difficulté.

Enfin, les difficultés du journal l’Humanité, dont nous nous sommes fait l’échos dans nos colonnes la semaine dernière, continuent d’attirer la sympathie des médias, avec le Nouvel Obs qui titre « Pourquoi l’Huma doit vivre » et France Inter « Ces cinq moments qui ont fait l’Humanité ».

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.