Rescue Avocats

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter Rescue, cabinet d’avocats dédié au droit des entreprises en difficulté et au droit immobilier, qui intègre Mayday Community.

Fondé par Serge Pelletier début 2019, Rescue est un cabinet au nom évocateur. Très active sur le segment du small et midcap, l’équipe d’avocats, composée d’un associé d’une of-counsel et d’une collaboratrice, est un mélange subtil d’expérience et de complémentarité. Spécialisé dans le traitement de la crise au sein de l’entreprise, le cabinet développe également une activité dédiée au droit immobilier. Rassurant, capable d’appréhender très rapidement des sujets complexes et faisant preuve d’une implacable combativité, Rescue s’impose dans le paysage du retournement français comme un acteur de choix taillé pour de belles PME, l’assistance aux repreneurs et habile dans les contentieux complexes.

« A la précision et la rigueur, il ajoute la réactivité et la souplesse. Ce qui en fait quelqu’un d’opérationnel, capable de vite cerner ce qui pour nous, son client, est le plus important » Delphine Inesta

Un engagement total dans les dossiers

Animé d’une « énergie contagieuse », si l’on en croit Jonathan El Baze, Administrateur Judiciaire chez Thevenot Partners, « il fait preuve d’un énorme engagement dans les dossiers. Il en impose, à la fois techniquement et en réunion ou en audience. L’engagement qu’il met dans les dossiers est rassurant pour le client » relève l’administrateur judiciaire, qui estime que ce métier est un métier d’énergie, avant de compléter « mais il rassure aussi car c’est quelqu’un de très droit ». 

Rescue Law

Delphine Inesta, Directrice Générale Déléguée chez Arcole Industries qui s’est récemment fait accompagner par Rescue sur plusieurs projets de reprises industrielles, nous confirme qu’il est très impliqué dans ses dossiers, et nous confie que le cabinet a les avantages d’une structure de niche « Quand on travaille avec Rescue, on travaille avec Serge Pelletier. Il s’est entouré d’une équipe compétente, qui le soutient parfaitement, mais il suit nos dossiers personnellement, on sait qu’il est à la manœuvre ».

« Il a fait quasiment tous les métiers du restructuring, il connait très bien les problématiques de chaque acteur, ce qui lui donne un niveau de compréhension très élevé » Jonathan El baze

La rigueur au service de la compréhension

Delphine Inesta ne s’arrête pas là : « A la précision et la rigueur, il ajoute la réactivité et la souplesse. Ce qui en fait quelqu’un d’opérationnel, capable de vite cerner ce qui pour nous, son client, est le plus important. Il a par ailleurs une vraie connaissance de l’immobilier qui se révèle précieuse, car les enjeux immobiliers en plan de cession sont importants ».

Serge Pelletier

« Il a fait quasiment tous les métiers du restructuring », confirme Jonathan El Baze, « il connait très bien les problématiques de chaque acteur, ce qui lui donne un niveau de compréhension très élevé. J’ai été assez bluffé récemment par sa capacité à appréhender dans un délai extrêmement court les enjeux d’un dossier complexe pour lequel il représentait les organes de la procédure, ainsi que par le niveau de rigueur et de sérieux des travaux menés. Il sait également quel est le ton à adopter lorsqu’il représente un mandataire de justice. Il a une vraie rigueur morale, doublée d’une vision éthique très forte. C’est quelqu’un d’entier ».

Une fibre contentieuse

Sa fibre contentieuse, c’est encore Christophe Basse, Mandataire Judiciaire chez SELARL C. Basse et Vice-Président du CNAJMJ, qui en parle le mieux : « Rescue est bon également dans les contentieux liés à la copropriété, souvent conflictuels. Et dans ce rôle il est parfait, c’est un combattant épuisant. J’ai eu l’occasion de l’avoir comme contradicteur, il est loyal et extrêmement pugnace. Sortez-le par la porte, il reviendra par la fenêtre ! ». Autant de caractéristiques qu’il tient probablement de sa pratique de karatéka de plus de trente ans.

Constance Verroust-Valliot

Mais loin d’être fonceur, il est au contraire précis et méticuleux dans ses approches : « Ce qu’il adore par-dessus tout, c’est trouver une faille et s’y engouffrer. Il va alors être capable de tout détricoter ! » conclut-il.

Une équipe expérimentée et complémentaire

Même si l’équipe intervient régulièrement aux côtés des créanciers et co-contractants, souvent aux côtés des repreneurs, c’est sur l’entrepreneur en difficulté que Serge Pelletier a, historiquement, centré sa mission : « Je ne me sens jamais aussi utile que quand je suis aux côtés de l’entrepreneur à un moment de sa vie où il est difficile pour lui de se confier à ses proches et à ses équipes, à un moment ou le lien avec les actionnaires est parfois rompu et alors que les organes de la procédure demeurent, malgré tout, l’émanation de l’autorité du tribunal dans l’esprit du chef d’entreprise  ».

« C’est un combattant épuisant. J’ai eu l’occasion de l’avoir comme contradicteur, il est loyal et extrêmement pugnace. Sortez-le par la porte, il reviendra par la fenêtre ! » Christophe Basse

Cabinet tout terrain, très à l’aise avec les chiffres, l’équipe est composée de membres qui ont exercé trois métiers essentiels au monde du retournement – (collaborateur) d’administrateur judiciaire, auditeur et banquier des affaires spéciales. Aussi à l’aise en amiable qu’en judiciaire, le cabinet semble, dans l’esprit des acteurs du secteur, révéler toute sa surface en judiciaire et en contentieux.

Entrepreneur dans l’âme, après avoir exercé 4 ans auprès d’administrateurs judiciaires, Serge Pelletier a rejoint Cédric Colaert, à l’époque associé au sein du département restructuring chez Arthur Andersen, auprès de qui il a travaillé pendant 2 ans, avant de rejoindre Jean-Dominique Daudier de Cassini chez Archibald Andersen, puis Brunswick pendant 12 ans pour y diriger la pratique restructuring pendant 8 ans.

Hélène Gilliot

Il bénéficie de l’implication de Constance Verroust-Valliot, of-counsel, qui fait partie des 7 membres fondateurs de l’ARE et qui, après une expérience significative auprès d’administrateurs judiciaires, a été à la tête des affaires spéciales de la Société Générale pendant une quinzaine d’années avant de devenir avocate.

Hélène Gilliot, sa collaboratrice depuis 3 ans, est, quant à elle, très investie sur les dossiers immobiliers et de procédures collectives du cabinet. Enfin, Sophie Dunet est leur assistante.

Dans le milieu du retournement, Serge Pelletier en impose et pas seulement au sens figuré : Mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain qui s’entraîne tous les jours. Physiquement imposant, Jonathan El Baze estime que c’est une « vraie personnalité du restructuring ». Serge Pelletier « est un bulldog qui ne lâche jamais » reconnait Christophe Basse.  « Proactif dans l’origination des deals, c’est un avocat qui a les pieds sur terre, en plus d’être très précis et rigoureux » pour Delphine Inesta. Pour conclure, « Rescue propose une offre très pertinente sur le marché du restructuring » nous confie Jonathan El Baze.

Par Matthieu de Lapasse


Rendez-vous sur Mayday Community pour découvrir la présentation intégrale de l’équipe !

***

Crédit photo : Sight by Sight pour l’agence Epouse-moi cocotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.