amiable

C’est une belle initiative prise par le conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur que Mayday souhaite relayer aujourd’hui. Pour sauver les Chorégies d’Orange, plus vieux festival d’art lyrique de France, le conseil régional a voté en urgence la création d’une société publique locale (SPL) qui va reprendre la gestion du festival et qui rassemblera la région, le département du Vaucluse et la ville d’Orange.

Cette décision est le résultat de discussions entre Renaud Muselier, Président du Conseil Régional et le Ministère de la Culture, qui intervient dans le financement de cet événement créé en 1869 !

Les Chorégies d’Orange subissent en effet des difficultés depuis plusieurs années, notamment en raison de l’augmentation des coûts de production d’art lyrique et des aléas climatiques dus au Mistral qui peut interrompre les représentations qui se déroulent en plein air au sein du théâtre antique d’Orange. Selon Renaud Muselier, l’association gestionnaire est confrontée à une dette de 1,5 millions d’euros, pour un budget de près de 6 millions d’euros.

La mise en place de cette SPL va permettre de reprendre la gestion du festival en main avec le lancement d’un audit et la création d’un conseil d’orientation qui viendra s’ajouter au conseil d’administration en place et qui réunira très certainement des partenaires historiques du festival, l’Etat et des mécènes.

La structure de SPL a l’avantage de présenter une certaine souplesse qui favorisera la proposition d’une offre de reprise dans des délais courts de façon à sauver les emplois des 5 salariés de la structure et garantir le maintien de l’édition 2018 qui doit s’ouvrir le 20 juin.

Contrairement aux festivals d’Avignon et d’Aix-en-Provence qui sont financés à près de 50% par des subventions publiques, les Chorégies d’Orange étaient financées à près de 85% par la billetterie, le mécénat et les droits de captation des spectacles.

Pour découvrir les Chorégies d’Orange : https://www.choregies.fr/

Par Bastien de Breuvand

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.