compagnie vosgienne de la chaussure

Placée en redressement judiciaire le 31 juillet 2018, la Compagnie Vosgienne de la Chaussure (CVC) espérait une issue positive, mais la seule offre déposée par le fonds suisse Petrus Finances, n’est plus d’actualité, laissant augurer le spectre d’une liquidation judiciaire.

L’offre de reprise déposée par l’actionnaire majoritaire de la société d’investissement Airesis, propriétaire du Coq Sportif, avait été jugée insatisfaisante par le Tribunal de commerce de Nancy, qui avait demandé à Petrus Finance de revoir sa copie.

Mais cette offre n’a pas été complétée et la plus ancienne usine de fabrication de chaussures en activité en France risque donc la liquidation judiciaire, une option qui sera proposée par l’administrateur judiciaire et examinée par le tribunal le 6 novembre.

La liquidation judiciaire de la CVC entraînerait le licenciement pour motif économique des 130 salariés que compte l’entreprise.

Par Bastien de Breuvand

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.