A Saint-Saulve, l’aciérie Ascoval exclue de la reprise du groupe Ascométal par le suisse Schmolz + Bickenbach, provoque l’inquiétude des 300 salariés qui espèrent qu’une solution sera trouvée pour maintenir l’usine en activité.

L’Etat propose d’apporter la somme de 5 millions d’euros au site de production afin de soutenir l’activité avec l’aide de la région et d’entreprises qui permettront la mise à disposition totale d’un fonds de 14 millions d’euros. Bruno Le Maire précise aux salariés que ce fonds permettra le financement d’un éventuel plan spécial dans les meilleures conditions si la situation ne s’améliorait pas d’ici un an. Rappelons qu’une solution a été trouvée en début de semaine entre Schmolz + Bickenbach et Vallourec (détenteur d’Ascoval à 40%) pour maintenir le volume de production à des niveaux de prix garantissant la rentabilité du site, l’objectif étant de profiter de cette période pour trouver un repreneur pour la suite.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.