Trois salariés de la SCIAE, entreprise spécialisée dans la production et la fabrication de meubles en kit à monter soi-même, placée en redressement judiciaire le 5 décembre 2017 par le Tribunal de commerce de Troyes, qui avaient déposé une offre de reprise de cette dernière ont décidé de ne pas poursuivre le processus d’acquisition. Reste donc en lice l’offre de reprise déposée par l’ancien propriétaire de l’entreprise, Denis Lavandier.

Située au cœur de la Champagne Ardennes, à Dienville (Aube – 10), cette entreprise innove depuis 1948 dans la création et la fabrication de meubles. Un savoir-faire français qui mobilise 132 salariés pour offrir des produits de qualité dont la finition est effectuée à la main. Cette entreprise familiale passée entre les mains de l’entreprise allemande Vivonio en 2011, a perdu plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires et 133 emplois en 5 ans.

L’offre de l’ancien propriétaire de l’entreprise prévoit de conserver 62 emplois. Le Tribunal de commerce de Troyes rendra sa décision le 6 mars 2018.

Par Bastien de Breuvand

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.