Orchestra

Par un communiqué, la société Orchestra-Prémaman, spécialiste français de vêtements pour enfants, annonce avoir demandé et obtenu, par jugement du Tribunal de commerce spécialisé de Montpellier du 24 septembre 2019, l’ouverture d’une procédure de sauvegarde à son bénéfice pour une période initiale de 6 mois. La cotation a été suspendue en journée.

Le spécialiste de vêtements pour enfants

C’est en 1995 que Chantal et Pierre Mestre fondent la société Orchestra avec pour objectif la création d’une marque de vêtements pour enfants et d’un concept de distribution unique pour simplifier la vie des parents. Orchestra ouvre d’abord des petits magasins puis se développe dès 1999 vers la périphérie des villes. En 2006, le concept évolue et fait naître des « Grands Orchestra » qui permettent de proposer à la fois plus de choix de produits mais également plus de services.

Récemment Orchestra-Prémaman avait échoué à reprendre Toy R Us France à la barre du Tribunal de commerce.

Fin mai, le groupe indiquait subir les mouvements sociaux en France

Comme le rappelle le Figaro, fin mai, le groupe avait annoncé 88,2 millions d’euros de pertes nettes pour l’exercice annuel clos au 28 février, pour un chiffre d’affaires de 570,8 millions d’euros en baisse de 6,8%. Le groupe indiquait avoir pâti du mouvement des Gilets Jaunes. Au 28 février 2019, la dette financière consolidée s’élevait à 232,2 millions d’euros, contre 191,0 millions d’euros un an plus tôt.

Une première période d’observation de 6 mois

La période d’observation, initialement fixée à 6 mois, pourra être prorogée jusqu’à une durée maximale de 18 mois. Pendant cette période, Orchestra-Prémaman préparera un plan de sauvegarde et l’exploitation se poursuivra normalement. Dans ce contexte, le conseil d’administration d’Orchestra Prémaman a décidé de réunir les fonctions de directeur général et de président du conseil d’administration, et de nommer le 22 septembre 2019 Monsieur Pierre Mestre en qualité de directeur général, en remplacement de Monsieur Stefan Janiszewski, qui occupait ce poste par intérim après la révocation de Monsieur Thomas Hamelle le 25 mars 2019 pour raisons de santé.

Des informations seront régulièrement communiquées au marché sur l’évolution de la procédure. Orchestra-Prémaman a demandé à Euronext Paris la reprise de la cotation de son titre (code ISIN FR0013190410 – KAZI) à l’ouverture de la bourse à Paris le 25 septembre 2019.

Dans le cadre de cette procédure, le Tribunal de Commerce a désigné la Selarl FHB prise en les personnes de Maître Jean-François Blanc et Maître Hélène Bourbouloux et la SCP Thévenot Partners prise en la personne de Maître Aurélia Perdereau, en qualité de coadministrateurs judiciaires avec mission de surveillance, ainsi que Maître Vincent Aussel et la SCP BTSG, prise en la personne de Maître Marc Sénéchal, en qualité de comandataires judiciaires.

Par ailleurs, le Tribunal de Commerce spécialisé de Montpellier a également décidé de l’ouverture d’une procédure de sauvegarde au profit de Yeled Invest, actionnaire majoritaire d’ Orchestra-Prémaman et a désigné la Selarl FHB prise en les personnes de Maître Jean-François Blanc et Maître Hélène Bourbouloux en qualité d’administrateurs judiciaires, et Maître Vincent Aussel en qualité de mandataire judiciaire.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.