Majencia reprise

Le leader français du mobilier de bureau et de l’aménagement d’espaces qui avait été placé en redressement judiciaire le 29 novembre 2018 peut souffler. Ce vendredi 10 mai 2019, le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de Majencia par le groupe Polonais Nowy Styl, l’un des leaders du marché en Europe, sauvegardant la majorité de ses emplois et lui offrant de belles perspectives de développement.

Majencia, qui a connu des difficultés liées à une baisse de son chiffre d’affaires, à une dégradation de son crédit fournisseur corrélée à un allongement des délais de règlement clients, a été contrainte de solliciter le bénéfice d’une procédure de redressement judiciaire en novembre 2018.

Au cours de la période d’observation un plan de réorganisation a été mis en œuvre, permettant une réduction de 30 % de sa masse salariale.

La procédure de redressement judiciaire a ensuite fait l’objet d’une conversion en liquidation en mars 2019, suite à d’importantes tensions de trésorerie causées par des difficultés d’approvisionnement, d’expédition et de surstockage. Dans ce contexte, un appel d’offres a été lancé par les administrateurs judiciaires de Majencia. Trois offres de reprise avaient été déposées le 17 avril dernier mais le français Vinco s’est finalement retiré. Restaient donc dans la course le groupe Polonais Nowy Styl et le groupe familial Mobi Decor. Ce jeudi 9 mai 2019, le tribunal de commerce de Nanterre a entendu les deux repreneurs potentiels qui lui ont présenté leur projet de reprise.

Nowy Styl, un candidat financièrement plus solide

Le périmètre de reprise des deux offres étaient assez proches. Nowy Styl proposait notamment de reprendre 253 postes de travail sur les 300 que comptent la société contre 260 pour Mobi Decor. Mobi Decor proposait un prix de cession sensiblement supérieur à celui de Nowy Styl. En revanche les deux offres différaient quant aux engagements de financement pris par chacun des repreneurs en vue de mettre en œuvre leur projet de reprise et permettre la relance et la pérennisation de l’activité de Majencia, qui réalise un chiffre d’affaires de 112 M€ en 2017. Nowy Styl, qui est l’un des leaders européens sur ce secteur et qui réalise 300 M€ de chiffre d’affaires, s’est ainsi engagé à apporter la somme totale de 19,5 millions d’euros afin de relancer l’activité de Majencia et ce, entièrement sur fonds propres : 10 millions d’euros en capital et 9,5 millions d’euros via un compte courant d’associés. Mobi Decor, société française qui réalise environ 15 M€ de chiffre d’affaires, s’est quant à lui engagé à procéder à une augmentation de capital de 4 millions d’euros financée à hauteur de 0,5 million sur fonds propre et via un recours à l’emprunt pour le solde. Par ailleurs MobiDecor annonçait bénéficier d’un prêt supplémentaire de 1,5 millions d’euros de la part de la BPI et pouvoir utiliser sa trésorerie disponible à hauteur de 2 millions d’euros.

Un accord avec Majencia Guise permettant une projet global et cohérent

En parallèle, Nowy Styl a trouvé un accord avec Majencia Guise qui avait été filialisée et qui a fait l’objet d’une cession séparée. Cet accord permet de proposer un projet global et cohérent de reprise en assurant également la pérennité de cette filiale et des 75 salariés y attachés.

C’est sur la base de ces engagements financiers, de la surface financière de Nowy Styl et de la cohérence globale du projet de développement qui sont apparus plus sécurisants pour assurer la pérennité de l’activité que les organes de la procédure, le procureur et le dirigeant de Majencia se sont prononcés en faveur de l’offre de Nowy Styl. Avis suivi donc par le tribunal de commerce de Nanterre dans son jugement de vendredi.

La reprise de Majencia par Nowy Styl est devenue effective ce vendredi 10 mai 2019.

Un plan de développement ambitieux

« Au cours des duediligences menées dans le cadre du projet de reprise, nous avons identifié des domaines dans lesquels nous pourrons mettre en oeuvre des améliorations significatives du fait de l’envergure de nos activités et de nos expertises. Par exemple, la largeur du portefeuille produits de Nowy Styl et notre capacité à étendre notre offre de façon dynamique et rapide, apportera des compléments attractifs à l’offre de Majencia. A ce jour, un quart des ventes de Majencia est constitué de produits achetés auprès d’autres fabricants. Je pense que nous pourrons combler ces besoins avec nos propres solutions” remarque Roman Przybylski, Membre du Conseil et Directeur Commercial de Nowy Styl Group, dans un communiqué.

Le plan de développement de Majencia passe aussi par des actions d’amélioration de la logistique, de l’organisation de la production et la mise en oeuvre des processus pour de nouveaux produits. Nombre de composants jusqu’alors achetés auprès de fournisseurs extérieurs pourront être approvisionnés à partir des usines du Groupe, principalement en Pologne, a des prix plus compétitifs.

Cette transaction est une nouvelle acquisition en Europe de l’Ouest pour Nowy Styl Group, après la reprise de la société Allemande Kusch+Co cette année, la société Suisse Sitag en 2015, la société Rohde & Grahl en 2013 opérant à la fois en Allemagne et aux Pays-Bas, ainsi que la marque Allemande Grammer Office en 2011.

La société Majencia a été conseillée par le cabinet d’avocats Poulain & Associés (Jean-Paul Poulain, Amandine Rominskyj et Antoine Poulain), ainsi qu’Eigth Advisory pour les aspects financiers (Cédric Colaert et Paul Léderlin), sous l’égide d’un trio d’administrateurs judiciaires composé de Gaël Couturier (FHB), Laurent Miquel (BMA) et Francisque Gay (AJRS). Véronique Becheret (SELAS Alliance) et Christophe Basse (SELARL C. Basse) sont intervenus en qualité de mandataires judiciaires. Le groupe NowyStyl était conseillé par le cabinet d’avocats Gide (Caroline Texier) et la société Mobi Decor par Matthieu Mieulle, Avocat.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.