Chloroquine

On dirait que le vent pourrait bien tourner pour Famar Lyon. Alors que la France vient de lancer un essai clinique sur l’utilisation de la chloroquine pour lutter contre le coronavirus, l’entreprise Famar située à Lyon, actuellement en procédure de redressement judiciaire, serait la seule entreprise française habilitée à en produire.

Alors que le monde entier tremble devant le coronavirus, le professeur Raoult, qui dirige l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille, entend prouver que la chloroquine, dont il est l’un des plus grands spécialistes, peut guérir contre le coronavirus.

L’enjeu est majeur, alors qu’un essai clinique commencé en France pourrait être généralisé et que les Etats-Unis ont décidé de tester le médicament, la chloroquine s’installe au centre des débats et de toutes les attentions. En France, situation cocasse, le seul fabricant français habilité par l’agence nationale de sécurité du médicament pour produire de la chloroquine pour le marché français serait l’entreprise Famar située à Lyon.

Une opportunité pour l’industriel lyonnais qui cherche un repreneur depuis plusieurs mois sous l’égide des études AJUP (Me Eric Etienne-Martin) et Abitbol & Rousselet (Me Frédéric Abitbol). Employant environ 300 salariés et réalisant actuellement plus de 38 millions d’euros de chiffre d’affaires, Famar se retrouve sous les feux des projecteurs et pourrait se trouver dans une situation radicalement plus favorable dans quelques semaines.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.