Simon et associés

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter l’équipe restructuring du cabinet d’avocats Simon Associés, qui intègre Mayday Community.

Un des premiers cabinets d’affaires « full services » français avec une implantation en région, une ambition internationale et une connaissance fine de la Chine

Fondé en 1992 par Jean-Charles Simon – « qui a su insuffler l’énergie de l’entreprise au cabinet » commente Hélène Bourbouloux, administrateur judiciaire associé chez FHB, – et François-Luc Simon, Simon Associés est un cabinet d’avocats d’affaires « full services » parisien qui compte aujourd’hui 25 associés avec plus de 200 professionnels implantés sur tout le territoire national.

Présent à l’international, le cabinet s’appuie sur un réseau de 20.000 avocats organisé autour de conventions transnationales conclues avec des confrères en Europe, aux Etats Unis, dans les Caraïbes, en Amérique du Sud, sur le continent africain, en Inde, à l’Ile Maurice et sur le continent asiatique ([1]). Le cabinet se distingue tout particulièrement en Chine avec un bureau et un partenariat couvrant 65 villes chinoises. C’est d’ailleurs sur la Chine que Jean-Charles Simon a jeté son dévolu. Celui que l’on peut croiser à Pékin aux côtés de Jean-Pierre Raffarin, et qui a accompagné Manuel Valls lors de son déplacement officiel de janvier 2016, sillonne l’empire du milieu depuis une décennie et en a acquis « une connaissance fine » souligne Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire associé chez AJRS.

Une équipe restructuring dotée d’une capacité d’intervention très importante

Avec 7 associés et une dizaine de collaborateurs à Paris et en région, l’équipe de Simon Associés s’impose, en nombre, comme l’une des équipes les plus importantes du marché.

Cette équipe fortement intégrée, qui se réunit une fois par semaine pour échanger sur les dossiers et tendances du moment, s’appuie sur les autres expertises du cabinet notamment en droit social avec une pratique menée par Nicolas Billon qui accompagne plusieurs grands groupes français, mais également des départements M&A en cours de renforcement avec le recrutement annoncé de trois nouveaux associés, droit de la propriété intellectuelle, droit immobilier et droit public. Enfin, la pratique franchise, distribution, retail dirigée par François-Luc Simon est incontournable sur le marché, avec une clientèle composée de tous les grands réseaux de distribution français, ce qui constitue une pratique « tout à fait complémentaire » au restructuring pour Christophe Thévenot.

Des équipes proches des entreprises et des Tribunaux de Commerce Spécialisés

Ayant fait le choix de la proximité, Simon Associés dispose d’un « maillage territorial qui offre au cabinet un avantage pour être au plus près des entreprises » affirme Jean-François Cizain, banquier d’affaires, associé responsable du restructuring chez Messier Maris. De fait, le cabinet est présent à Paris, en Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon, Saint-Etienne, Clermont Ferrand), dans les Haut de France (Lille), dans le Grand-Est (Metz et Belfort), en Occitanie (Montpellier et Perpignan), en Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Marseille, Aix en Provence et Nice), en Normandie (Caen et le Havre), dans les Pays de la Loire (Nantes), en Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux), en Normandie (Rouen) ainsi qu’à Fort-de-France (bureaux intégrés & Membres du réseau Simon Avocats).

« Un maillage territorial qui offre au cabinet un avantage pour être au plus près des entreprises » Jean-François Cizain

Réputée pour sa ténacité et sa technicité, à la fois créative et rassurante, l’équipe restructuring de Simon Associés est composée d’avocats à la fois fins juristes et capables de comprendre les problématiques économiques de leurs clients.

Une équipe parisienne très expérimentée

Musclée par le récent recrutement d’Emmanuel Drai « très gros travailleur» qui sait faire preuve « d’originalité et d’innovation dans ses conseils» nous rapporte Hélène Bourbouloux, l’équipe parisienne peut compter sur la présence de Jean-Charles Simon, Philippe Saigne et Kristell Quélennec.

Pour Frédérique Levy, mandataire judiciaire associé chez MJA, Kristell Quélennec est une avocate « pointilleuse » en qui elle a une « totale confiance » qu’elle l’ai à ses côtés ou en face d’elle. Experte pour « démêler l’indémêlable », elle exerce depuis de longues années aux côtés de Jean-Charles Simon, « un fin connaisseur des procédures collectives » pour Christophe Thévenot qui le rencontre souvent côté repreneur.

Si Jean-Charles Simon est un avocat « au style rond mais tenace » pour Philippe Jeannerot, qualifié d’« opiniâtre » par Olivier Fabre, administrateur judiciaire à Montpellier. Il est « pugnace à l’audience et est bon plaideur qui ne lâche pas le morceau, et qui défend son client bec et ongle » abonde Christophe Thevenot.

« L’un des avocats les plus expérimentés du marché » Jean-Dominique Daudier de Cassini

Philippe Saigne, « l’un des avocats les plus expérimentés du marché » pour son confrère Jean-Dominique Daudier de Cassini, avocat associé chez Weil Gotshal & Manges, est réputé pour sa parfaite connaissance « des aspects pratiques de la matière » et considéré comme un « poids lourd » pour Christophe Thevenot. Pour cause, il a co-fondé en 1977 le célèbre cabinet Borloo Saigne Associes, la première boutique dédiée au restructuring, une pépinière qui a formé nombre des grands noms du marché du restructuring !

Emmanuel Drai, un avocat qualifié de « passionné» par Michel Léger, Associé et Président du conseil de surveillance de BDO, est quant à lui « enthousiaste, réactif, fiable», doté du « sens du résultat ». « Quand on lui pose des questions compliquées, nous avons de vraies réponses et non pas une opinion juridique où à la fin on ne se souvient plus de la question que l’on a posé » nous confie Jean-François Cizain qui le côtoie presque quotidiennement dans le cadre du Think Tank de l’ARE où ils réfléchissent ensemble à la restructuration des PGE (déjà …). Décrit comme « non clivant » par Xavier Bailly, associé d’Eight Advisory, qui souligne sa capacité à « emmener l’ensemble des parties prenantes vers une solution consensuelle», Emmanuel Drai est un « faiseur de paix », un confrère à l’écoute de l’autre partie, « il est dans l’échange» pour Jean-Dominique Daudier de Cassini.

« Il participe à dessiner une sortie de crise en faisant intégrer à la réflexion de son client des éléments de réflexion de la partie d’en face » Claude de Craene

Des propos confirmés par Claude de Craene, associé gérant chez KRN Finance : « il participe à dessiner une sortie de crise en faisant intégrer à la réflexion de son client des éléments de réflexion de la partie d’en face», ce qui est « relativement rare et précieux» insiste-t-il. Pour autant si l’avocat essaiera de trouver le point d’équilibre permettant de bâtir une solution pérenne et d’éviter des contentieux inutiles, il « assume parfaitement le fait de porter une situation conflictuelle » nous confie à nouveau Claude de Craene qui le décrit comme « très combatif dans les situations difficiles», un point sur lequel il se retrouve donc parfaitement avec sa nouvelle équipe.

Des équipes de premier plan en région

En restructuring, le cabinet dispose d’une équipe dédiée à Montpellier, dirigée par Sophie Nayrolles, « une avocate souple et tout-terrain, aussi à l’aise en négociation amiable qu’en contentieux » pour Olivier Fabre, et Jean-Charles Simon. Elle s’impose sur tous les dossiers significatifs de la place. L’équipe dédiée de Lille est dirigée par Laure Warembourg, ancienne directrice des entreprises de la Banque de France, qui « incarne les spécialistes du nord de la France, très à l’écoute de ses clients et disposant d’un grand sens du service » pour Hélène Bourbouloux.

« Très bonne avocate, elle a su trouver son style tant en judiciaire, qu’en amiable où elle est accrocheuse et ne lâche pas » Bertrand Manière

A Nantes, le cabinet bénéficie de la présence remarquée de Marie Robineau, une avocate « engagée, professionnelle et profondément humaine » pour Hélène Bourbouloux, qui nous confie avoir eu « le plaisir d’accompagner ses premiers pas dans le restructuring avant qu’elle ne retrouve la robe d’avocat qui lui va parfaitement ». Engagée au Medef Comex 40, à la CCI de Nantes et à l’AARO, « faisant partie des référentes en restructuring sur la place nantaise » pour Bertrand Perette, associé chez Eight Advisory, celle qui a fait ses armes chez FHB, puis chez Erwan Merly, dispose d’une « connaissance pointue » de sa matière et fait preuve « d’engagement pour défendre l’intérêt de ses clients » abonde Bertrand Perrette. Connaissant intimement le métier d’administrateur judiciaire, « elle connait nos réflexes » et c’est pourquoi« on se comprend bien » nous confie Bertrand Manière, administrateur judiciaire associé chez Thevenot Partners. « Très bonne avocate, elle a su trouver son style tant en judiciaire, qu’en amiable où elle est accrocheuse et ne lâche pas. Elle est offensive lorsqu’il faut l’être sans pour autant faire de théâtre et, de fait, inspire confiance aux banques alors qu’elle représente les débiteurs » poursuit l’administrateur judiciaire nantais. Qualifiée de « déterminée, dynamique, persévérante et bienveillante » par César Hubben, administrateur judiciaire associé chez AJIRE à Rennes, qui l’a côtoyée alors qu’ils travaillaient ensemble chez Erwan Merly, nous confirme qu’elle s’est parfaitement intégrée dans le paysage nantais et plus largement « sur tout le grand ouest ». Et pour cause « c’est un plaisir de travailler avec Marie Robineau, c’est proactif, c’est transparent… » nous confie l’administrateur judiciaire.

Des entrepreneurs qui parlent aux entrepreneurs

Philippe Saigne ancien managing partner de Borloo Saigne & Associés, est réputé pour son appréhension financière de la matière.  Bertrand Manière souligne la « vision économique » de Marie Robineau, quand Jean-Dominique Daudier de Cassini estime qu’Emmanuel Drai « apporte des solutions originales à chaque fois taillées sur mesure et qui prennent en compte l’environnement économique ».

« Emmanuel Drai comme Jean-Charles Simon font partie de ceux qui comprennent les chiffres » Philippe Jeannerot

De ce point de vue, « Emmanuel Drai comme Jean-Charles Simon font partie de ceux qui comprennent les chiffres » insiste Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire chez AJRS, en accord avec Christophe Thevenot qui relève que Jean-Charles Simon inscrit « l’action de conseil juridique dans une perspective stratégique et économique ».

Mais pour Bertrand Manière cela va plus loin, « Jean-Charles Simon a une vision beaucoup plus large de son métier », c’est un « entrepreneur » pour l’administrateur judiciaire nantais, « un bâtisseur » abonde Olivier Fabre !

« Le goût de l’entrepreneuriat et de la remise en question » Hélène Bourbouloux

Tout comme Emmanuel Drai, qui partage avec ses clients « le goût de l’entrepreneuriat et de la remise en question » abonde Hélène Bourbouloux et qui fait partie de ces avocats qui parlent le même langage que les entrepreneurs, car il « comprend bien ce qu’est un entrepreneur et la difficulté psychologique qu’il peut rencontrer » nous confie Claude de Craene.

Incontournable aux côtés des PME et ETI, ils ont toute leur place aux côtés des entreprises large cap

Après s’être rendue incontournable sur le small et midcap, l’équipe ambitionne de prendre une part toujours plus importante aux côtés des entreprises large cap et ne manque pas d’atouts pour cela. Si Emmanuel Drai est capable d’accompagner « des investisseurs étrangers et de très grandes sociétés » nous confirme Hélène Bourbouloux, celui qui s’est fait remarquer sur une dizaine de dossiers amiables large cap ces deux dernières années n’avance pas seul. Alors que l’expérience de Philippe Saigne n’est plus à démontrer, celle de Jean-Charles Simon qui accompagne les actionnaires familiaux d’ALES dans le cadre de sa restructuration et qui est récemment intervenu côté repreneur dans le dossier Polymont IT Services, de l’école des pilotes ESMA ou encore du groupe Raphael Michel par le groupe Labruyère, non plus. Et Philippe Jeannerot prévient, « ils n’aiment pas perdre » et « partent pour gagner » !

Par Cyprien de Girval

[1] Algérie, Argentine, Arménie, Azerbaïdjan, Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Belgique, Birmanie, Bolivie, Brésil, Bulgarie, Cambodge, Cameroun, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Égypte, El Salvador, Emirats Arabes Unis, Estonie, Etats-Unis, Guatemala, Honduras, Hongrie, Île Maurice, Îles Vierges Britanniques, Inde, Indonésie, Iran, Italie,  Kazakhstan, Koweït, Luxembourg, Madagascar, Malte, Maroc, Mexique, Nicaragua, Oman, Panama, Paraguay, Pérou, Portugal, Qatar, RD du Congo, République Dominicaine, Sénégal, Singapour, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Zimbabwe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.