VP Strat

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter l’agence de communication VP Strat, qui intervient notamment en communication de crise et qui intègre Mayday Community.

A l’heure du digital, encore plus qu’avant, la maîtrise de sa communication interne comme externe, dans les médias et sur les réseaux sociaux, s’est imposée comme une brique incontournable du retournement d’une entreprise.

« Véronique Pernin délivre la bonne information, à la bonne personne et au bon moment » René Ricol

Fondée en 2005 par Véronique Pernin, VP Strat est une agence de communication particulièrement active dans les domaines corporate (financiers, juridiques, judiciaires, industriels et technologiques), dans l’évènementiel, les stratégies digitales & brand content. La renommée de l’agence ne cesse de grandir en matière de communication de crise. Pour elle la communication est une matière technique. Elle en a conceptualisé les principes et process d’intervention afin que le client puisse s’approprier la stratégie déployée et l’intégrer à sa réflexion globale.

Véronique Pernin

Pour bien comprendre l’ADN de VP Strat, il est incontournable de parler de sa fondatrice, Véronique Pernin. Membre de l’AFFIC (association regroupant les juges consulaires) et co-fondatrices de l’association Women in Restructuring (WiR), cette diplômée du CELSA a fait ses armes dans la communication financière à Wall Street au sein d’une agence américaine. Refusant le sensationnel, humble et discrète, les éloges à son égard ne manquent pourtant pas.

« Véronique Pernin est dotée d’un réel sens de l’investigation, elle est accrocheuse immédiatement » Thierry Grimaux

Décrite comme dotée d’un « réel sens de l’investigation, accrocheuse immédiatement » par Thierry Grimaux, Associé chez Valtus, « elle ne fait pas dans l’apparence, elle ne vend pas une capacité d’influence ou des connaissances qu’elle n’a pas comme on peut parfois le voir dans la profession » nous confie à son tour René Ricol, fondateur du cabinet Ricol & Lasteyrie et ancien médiateur du crédit, qui connait Véronique Pernin depuis une vingtaine d’années, avant de poursuivre « au contraire, elle vend une prestation de service qui consiste à délivrer la bonne information, à la bonne personne et au bon moment et ça elle le fait parfaitement. Cela évite le mélange des genres et c’est beaucoup plus efficace ».

« Elle maitrise les aspects financiers, elle a su comprendre les aspects industriels et dispose d’une bonne connaissance du milieu du restructuring » Cédric Orban

Guilhem Bremond, Avocat Associé chez Bremond & Associés, qui a travaillé avec elle sur plusieurs dossiers de restructuration d’entreprises nous confirme à son tour qu’elle « sait créer un rapport de confiance avec la presse pour adresser les bons messages aux bons moments » et loue également sa capacité à « travailler en équipe et être partenaire de l’entreprise » avant de poursuivre « elle est réactive, disponible, elle comprend bien les enjeux du client ». Qualités confirmées par Hélène Bourbouloux, Administrateur Judiciaire chez FHB qui loue sa « réactivité exceptionnelle et à la mesure de la spécificité de la crise » et qui précise que si elle est capable de travailler sur l’urgence de la crise « elle peut aussi être dans la construction progressive d’une communication de fond ».

Pour cause, comme nous le rappelle Thierry Grimaux, Véronique Pernin « ne prend pas de mission à la légère. Elle réfléchit différemment et surtout elle sait ne pas aller dans le sens du client, lorsqu’elle pense que c’est nécessaire ».

« Elle fait preuve d’une réactivité exceptionnelle et à la mesure de la spécificité de la crise » Hélène Bourbouloux 

Une grande professionnelle donc, aux références nombreuses. Parmi les dossiers publics en communication de crise sur lesquels l’agence est intervenue, il est notamment possible de citer TATI/GIFI, KBC Bank/TBI, Hôpital Marie Lannelongue, Karibea Hotels, Intégrale Prépa, les hôtelleries de Serge Blanco, ou encore le très médiatique et politique dossier Ascoval où Cédric Orban, Président d’Ascoval nous a confirmé que Véronique Pernin « s’est parfaitement intégrée à l’équipe aux côtés de notre avocat, notre administrateur judiciaire et moi-même. Elle a fait preuve d’une grande réactivité et d’une totale disponibilité pour suivre le rythme que nous imposait le dossier. Grâce à elle, nous avons pu nouer une relation de confiance avec les médias, y compris lorsque nous ne souhaitions pas communiquer » pour poursuivre « elle maitrise les aspects financiers, elle a su comprendre les aspects industriels et dispose d’une bonne connaissance du milieu du restructuring ».

Considérant que « l’art de la communication ce n’est pas forcément de communiquer », Véronique Pernin insiste sur la nécessité de « recourir à une gestion méthodique du temps et de l’anticipation, de l’écosystème de l’entreprise et de ses publics cibles (internes, externes, médiatiques et influenceurs), et des éléments de langage dans une vision stratégique d’ensemble ».

 « Elle a de multiples facettes et plusieurs vies » nous confie Thierry Grimaux. Une allusion sans doute à sa passion pour le saxophone qui lui donne régulièrement l’occasion de s’exposer en concert avec des groupes de jazz (Emma Cousineau Quintet), de rock (The Flying Strings) et de soul (Soul Family). Une passion qui l’a amenée à jouer à l’Olympia avec la fanfare d’Eddy Louiss, ses 50 cuivres, et Jean Luc Ponty, Jacques Higelin, Alain Jean Marie et Paco Sery.

Décrite comme étant « dynamique, bienveillante, éthique et loyale » par Hélène Bourbouloux, Véronique Pernin a un leitmotiv, l’harmonie ! « J’aime créer de l’harmonie et c’est profondément la raison pour laquelle je fais et j’aime ce métier car je considère la communication comme vecteur d’harmonie et de cohérence, mais c’est aussi pour cela que je suis musicienne, et que j’ai profondément besoin d’harmonie à titre personnel et familial » nous confie-t-elle. Une harmonie qu’elle va rechercher le week-end dans sa propriété du Nord de la France où elle aime cuisiner et cultiver son potager, faisant revivre ses racines aveyronnaises, champenoises et bourguignonnes. Ce que nous confirme Thierry Grimaux : « elle est conviviale, a le sens de la communauté et aime donner du plaisir aux gens », avant de poursuivre « elle est surprenante » !

Chez VP Strat, elle s’est associée à José Saint Georges, ancien directeur monde de la communication corporate de Paribas. Il a notamment dû gérer la crise  déclenchée à la suite de l’OPE de BNP sur le projet SG Paribas en tant que responsable, au sein de la cellule de crise, de la communication externe, de la réflexion sur la future marque, de la communication financière, et des actionnaires individuels. José Saint Georges a notamment travaillé directement pour les présidents, André Levy-Lang, Michel Pébereau, François Henrot et Daniel Bouton.

« Tous les clients à qui j’ai pu recommander VP Strat ont été satisfaits » Guilhem Bremond

A leurs côtés, l’agence peut compter sur Raphael Gaftarnik, responsable des pôles relations médias et brand content, ancien journaliste au sein du groupe SoPress (Society, SoFoot et So Film), Aurélien Giorgino, responsable communication & marketing digital, et une équipe d’experts et chefs de projets dédiés.

Pas de surprise donc lorsque que Guilhem Bremond nous fait remarquer que « tous les clients à qui j’ai pu recommander VP Strat ont été satisfaits, c’est donc toujours un plaisir de la recommander ».

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.