Corpcom

Mayday a rencontré Guillaume Foucault, Managing Partner de l’agence de conseil en stratégie de communication Corpcom et intervenant au Mayday Morning du 24 mai prochain organisé en partenariat avec la Banque Thémis, Weil Gotshal & Manges, Corpcom et Eight Advisory sur la « sécurisation des opérations de restructuration ».

Guillaume Foucault est l’un des communicants de crise les plus emblématiques du marché français. Incontournable dans les dossiers de restructuration d’entreprises, tels que le dossier Doux ou récemment Ludendo, il s’est également illustré dans des dossiers de crise aussi médiatiques que périlleux tels que la prise d’otages du Ponant, la vente de l’Olympique de Marseille et récemment la crise du Velib.

Guillaume Foucault

Ancien journaliste au Figaro et auteur du livre « Communication de crise, le manuel essentiel », Guillaume Foucault est Secrétaire Général de l’ARE et responsable de la communication de la World Policy Conference. Il a fondé en 2014 Corpcom, agence de conseil en communication de crise, qu’il a su hisser en tête des communicants de crise les plus plébiscités après avoir passé 10 années en tant que Managing Director du bureau de Paris de Financial Dynamics devenu ensuite FTI Strategic Communication.

« il ne faut jamais sous-estimer une crise : il faut 30 ans pour faire pousser un arbre et 5 minutes et une tempête pour le déraciner »

Homme de confiance, Guillaume Foucault murmure à l’oreille des grands dirigeants. Outre son expérience certaine et son « intelligence situationnelle, contextuelle et émotionnelle », pour reprendre l’expression de Thierry Sonalier qui l’a rencontré alors qu’il pilotait le retournement de Jardiland, Guillaume Foucault est aussi apprécié pour être « un homme de valeur » nous confiera Arnaud Marion, Manager de crise chez Marion & Partners et Président de Smovengo, qui fait appel à ses services depuis plus de 10 ans.

Une grande expérience, mais pas de recette toute faite.

« Ce qui fait sa force c’est qu’il cherche d’abord à comprendre parfaitement l’entreprise » nous indique Thierry Sonalier. L’intéressé nous confirmera d’ailleurs que « les meilleures improvisations sont celles que l’on prépare le mieux » et se faisant l’ambassadeur de son métier, il rappellera qu’« il ne faut jamais sous-estimer une crise : il faut 30 ans pour faire pousser un arbre et 5 minutes et une tempête pour le déraciner » !

Homme d’action « il est excellent, car il est percutant, il vit l’évènement et il répond vite. Il sait mener le bon combat » nous confiera Arnaud Marion avant de poursuivre « c’est avant tout un stratège qui n’hésite pas à fermer le robinet quand il faut. Il ne cherche pas à faire plaisir aux journalistes ». Pour lui, une bonne stratégie de communication, c’est aussi savoir ne pas communiquer, pour ensuite communiquer au bon moment et de la bonne manière. Arnaud Marion le confirme « Lorsque je suis arrivé chez Velib, notre parole était démonétisée. Alors nous n’avons pas communiqué du 28 mai au 11 juillet, ce qui est très long dans un dossier en pleine tourmente médiatique. Le résultat c’est que lorsque nous avons repris la parole, nous avons été entendus. Ce tour de force fut rendu possible par Guillaume Foucault » avant de rajouter, « car lorsqu’il décide de communiquer, c’est un orfèvre du verbe » et de conclure « il appuie son expertise sur une parfaite connaissance de la sphère médiatique et sait jouer sur les territoires ».

« il appuie son expertise sur une parfaite connaissance de la sphère médiatique et sait jouer sur les territoires »

Qualité confirmée par Thierry Sonalier qui estime que ce qui fait sa force « c’est d’être une plume qui dispose d’une parfaite compréhension des mécaniques financières d’une entreprise » avant de continuer « c’est un partenaire, un véritable collaborateur de l’entreprise qui a un comportement adapté quelle que soit la strate dans laquelle il se trouve. Dans le dossier Jardiland, il a su tirer profit de toutes les situations et les retourner en notre faveur, même lorsqu’elles nous paraissaient a priori défavorables. Pour toutes ces raisons, Guillaume Foucault est sans doute l’un des meilleurs communicants de la place de Paris » !

Restructuration d'entreprisesRompu à manœuvrer en pleine tempête médiatique, il frappe ses interlocuteurs par sa sérénité. Celui qui reconnait fuir Paris tous les WE, se plait à se ressourcer à la campagne où il pratique l’équitation « c’est sur 600 kilos de muscles, que l’on revient à l’essentiel et que l’on apprend à garder l’équilibre… » nous confiera-t-il.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.