France Loisirs

L’année 2018 s’est achevée sur une note très positive pour France Loisirs, dont le plan de continuation a été validé le 28 décembre par le Tribunal de commerce de Paris. Une excellente nouvelle pour le plus grand club de livres de France et son million de membres qui devrait lui permettre d’écrire une nouvelle page de son histoire.

Repris en 2015 par Adrian Diaconu (Actissia), France Loisirs s’est placée en redressement judiciaire en décembre 2017, fragilisée par le poids du passé marqué notamment par une stratégie de diversification erronée dans les cosmétiques et les compléments alimentaires, ainsi que par un contexte concurrentiel qui a fortement évolué et auquel l’entreprise ne s’est pas assez rapidement adapté, que ce soit en terme de business model ou de structure de coût. L’adoption de ce plan par le tribunal permet à France Loisirs, qui retrouve une marge opérationnelle positive, de sortir de la procédure de redressement judiciaire et de se placer ainsi sur les bons rails pour mener la phase de transformation nécessaire à son rebond.

Le travail accompli par les équipes de France Loisirs cette année a été considérable, Adrian Diaconu, Président d’Actissia (actionnaire de France Loisirs) tient à rappeler que « c’est par l’union et l’engagement de tous que France Loisirs a pu sortir des périls immédiats qui la menaçaient ». Mobilisé depuis le départ pour sauver France Loisirs, il croit dur comme fer dans le potentiel de cette entreprise unique du marché du livre et du patrimoine culturel francophone et dans sa capacité à se transformer grâce « à la solidité de sa communauté de lectrices et de lecteurs et au talent que toute son équipe peut apporter ».

Pour la CEO d’Actissia, Catherine Cussigh, « Recentré sur son métier historique qu’est le livre, et renforcé par l’apport financier de son actionnaire, France Loisirs peut engager son redéploiement opérationnel et commercial. La passion du livre qui réunit notre communauté de plus d’un million de membres, la force de notre catalogue et la pertinence de notre sélection éditoriale constituent une base solide pour donner à France Loisirs un nouvel essor dans l’ensemble de l’aire francophone ».

France LoisirsPar Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.