La Halle

En redressement judiciaire depuis la fin du mois de mai, La Halle, ancien fleuron du groupe Vivarte, cède la quasi-totalité de son activité mode au groupe breton Beaumanoir et ses magasins de chaussures aux indépendants du sud de la France, Chausséa et Chauss 34. Une opération qui permettra de préserver 60% des effectifs du géant de la mode à petit prix.

Spécialisée dans la vente de vêtements de prêt-à-porter et de chaussures entrée de gamme, l’enseigne La Halle près de 6.000 salariés dans 871 magasins en France et en Suisse.

Déjà fragilisée par le mouvement des Gilets jaunes et par les grèves de la fin d’année 2019, La Halle a dû faire face à l’arrêt soudain et prolongé de ses activités du fait de la crise coronavirus conduisant ainsi le groupe Vivarte à solliciter le placement de son enseigne en procédure sauvegarde le 21 avril 2020. Près d’un mois plus tard, le Tribunal de commerce de Bobigny, par jugement du 2 juin 2020, convertie la procédure de sauvegarde de La Halle en redressement judiciaire, afin d’envisager une éventuelle cession de ses actifs et activités.

Pas moins d’une vingtaine de candidats ont manifesté leur intérêt pour la reprise, à tout le moins partielle, des actifs et activités mode et chaussures de la Halle. La mieux disante s’est avérée être celle du groupe Beaumanoir qui détient les enseignes Morgan, Cache-Cache, Bonobo et Bréal et qui s’était également positionné, sans succès, pour la reprise de Naf Naf, affichant clairement sa stratégie de développement sur le marché du prêt-à-porter d’entrée de gamme français.

Le groupe Beaumanoir s’est engagé à reprendre 366 magasins ainsi que l’activité entrepôt logistique, ce qui, conjuguée à l’offre de reprise de Chaussea – Chauss 34, permet de préserver 3.334 emplois sur les 5.500 salariés de l’enseigne.

Pour accompagner la relance de la marque La Halle, Beaumanoir s’est engagé, en plus du versement du prix de cession de 600.000 €, à investir 60 millions d’euros afin notamment d’accélérer son développement dans le commerce en ligne.

Par jugement du 8 juillet 2020, le Tribunal de commerce de Paris a ainsi arrêté le plan de cession des actifs et activités de l’enseigne La Halle au profit du groupe Beaumanoir pour l’activité Prêt-à-porter et des sociétés Chaussea et Chauss 34 pour les chaussures.

La Halle était accompagnée par ses administrateurs judiciaires les études FHB (Hélène Bourbouloux, Nathalie Leboucher, Geoffroy Malandain et Victoire Dischamp) et AJRS (Catherine Poli et Clémence Bellemin) et ses mandataires judiciaires les études BTSG2 (Stéphane Gorrias) et  Axyme (Didier Courtoux).

La Halle a été en outre conseillée par les cabinets d’avocat Gibson Dunn (Jean-Pierre Farges et Pierre Emmanuel Fender sur les aspects restructuring, Bertrand Delaunay en corporate et Nataline Fleury en droit social) et Valoren (Virginie Lockwood en droit social) au cours de la procédure et lors du processus de cession.

Le repreneur, le groupe Beaumanoir, était conseillé par les cabinets Santoni & Associés (Marc Santoni et Soleine Gautier) en restructuring et Capstan (Anne Murgier et Côme de Girval) pour les aspects sociaux.

Chaussea était représenté par le cabinet Hyest (Virginie Dupé).

Par Pauline Vigneron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.