Kenza Amar

SO-MG Partners, cabinet de conseil financier créé en 2012 par Sophie Moreau-Garenne se muscle en cooptant Kenza Amar en qualité d’associée et en recrutant Rémi Berge en qualité d’analyste junior.

Née à Casablanca, Kenza Amar, de nationalité franco-marocaine, est arrivée en France à 20 ans pour intégrer Kedge Business School à Bordeaux. « Ayant été au lycée français de Casablanca, venir en France était le parcours classique » nous confie-t-elle. Après une année de césure à la Société Générale en financement structuré export sur la zone Asie, elle part à Hong Kong où elle passera six mois à la Hong Kong University of Science and Technology. Après une expérience de fin d’études chez Natixis, elle retourne à Casablanca en private equity où elle sera analyste pendant deux ans au sein de la première banque marocaine.

De retour en France, elle intègre SO MG Partners, séduite « par l’aventure entrepreneuriale proposée par Sophie Moreau Garenne », qui lui a appris « 99% de ce que [qu’elle] sait aujourd’hui ». Devenir associée de celle qui l’a formée, un choix qui pourrait sembler difficile pour beaucoup, mais qui s’est imposé comme une évidence pour elle. « Sophie Moreau Garenne pousse vers l’avant, elle fait en sorte que cela bouge. SO-MG Partners est devenue une petite famille, j’ai grandi avec le cabinet et suis animée d’un fort sentiment d’appartenance ».

Si « le restructuring est notre porte d’entrée auprès de nos clients » le cabinet, qui est appelé lorsque l’entreprise vit une crise de trésorerie parfois due à une crise de croissance,  continue d’accompagner ses clients après la crise « pour s’assurer que le business plan est tenu et que le plan de retournement est viable » indique la nouvelle associée.

Spécialisé dans le conseil financier auprès des entreprises en difficulté, SO MG Partners navigue dans un environnement à la fois exigeant et concurrentiel. « Le cabinet se distingue par sa taille, gage de proximité, et l’expérience de l’équipe » souligne Kenza Amar. « On est disponibles, réactifs et on s’adapte très vite aux tendances du marché. L’indépendance est notre ADN, la proximité et l’expertise nos caractéristiques premières ».

Après presque une décennie d’existence, le cabinet s’est fait une belle place sur le small et mid cap. « Nous travaillons pour des entreprises de 5 M€ à 1 Mds € de chiffre d’affaires, mais notre cœur de cible est la belle PME qui réalise entre 20 à 50 M€ de chiffre d’affaires ». Traitant entre 15 à 25 dossiers par an, le cabinet connait une croissance continue sous l’impulsion de Sophie Moreau Garenne qui a fait ses armes chez Deloitte, Arthur Andersen, EY et Duff & Phelps, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. « En 2018, nous nous sommes rendus compte que Sophie Moreau Garenne avait réalisé deux fois le tour du monde pour aller à la rencontre des clients » s’amuse Kenza Amar.

Passionnée par son métier, elle est stimulée par l’idée de « sortir un dossier par le haut ». Membre de l’AJR, une association dont elle vante « les conférences de grande qualité » et qui lui permet de rencontrer des professionnels de sa génération, le week-end, elle baroude dans des bootcamps pour recharger les batteries.

L’association de Kenza Amar n’arrive pas seule. Rémi Berge a été recruté en pleine crise du Covid pour renforcer les équipes. Diplômé de l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne, il rejoint l’équipe en tant qu’analyste après avoir effectué plusieurs expériences de fin d’études en private equity. Et Kenza Amar nous prévient, « d’autres recrutements vont arriver très prochainement ».

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.