Doux

L’espoir d’une solution française pour la reprise du volailler Doux est né ce mercredi 28 mars 2018 avec le groupe LDC, implanté dans la Sarthe, qui a confirmé avoir déposé une offre de reprise de l’entreprise.

A ce stade, aucune précision n’a été donnée sur le contenu de l’offre de reprise du groupe qui produit notamment les marques Le Gaulois, Loué et Marie.

Le groupe ukrainien MHP semble également toujours dans la course et devrait déposer une offre de reprise partielle de l’entreprise, excluant le site vendéen de Chantonnay.

La date limite de dépôt des offres de reprise était fixée à ce mercredi minuit, le Tribunal de commerce de Rennes devrait rendre sa décision sur la demande de mise en liquidation judiciaire le 4 avril.

Leader européen de la volaille, le groupe LDC a également pour projet l’installation d’un site de production à Vaiges, en Mayenne, à l’horizon 2020. Il souhaite consacrer ce site à la valorisation des produits issus de l’abattage des volailles, qui seront transformés en alimentation pour animaux.

Par Bastien de Breuvand

Sur le même sujet :

#Actu : Doux en recherche de solutions

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.