Defi Mode

Ancienne propriété du groupe Vivarte avant sa cession en 2016 à un ancien directeur de la Halle, puis au groupe franco-chinois DAI un an plus tard, l’enseigne Défi Mode a annoncé qu’elle allait cesser son activité. Un certain nombre de salariés se regroupent pour créer une Scop et semblerait avoir pour objectif de procéder eux-mêmes à des cessions d’actifs pour tout à la fois sauvegarder un maximum d’emplois et mettre en œuvre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) honorable pour les salariés.

L’enseigne, dont le siège social est installé en Haute-Loire (43) compte 60 magasins et 219 salariés que les membres de la Société Coopérative et Participative (Scop) espèrent bien sauver. Elle a fait l’objet de deux opérations de reprise en deux ans.

Selon le quotidien local La Montagne, ce projet de Scop a pris naissance immédiatement après l’annonce de la cessation d’activité de l’entreprise par la direction. Une décision que les salariés n’ont pas comprise alors qu’ils contestent l’état de cessation des paiements de Defi Mode qui, selon eux, dispose d’une trésorerie lui permettant de tenir jusqu’au mois de mai 2019.

Selon les salariés, la direction n’aurait pas recherché de solution de reprise, une poignée d’entre eux a donc décidé de s’unir en espérant être rejoints par la majorité des autres salariés. Leur objectif, reprendre le fonds de commerce, les stocks et les vendre par eux-mêmes pour sauver le maximum d’emplois et permettre aux salariés de bénéficier d’un PSE avec de meilleures conditions.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.