Peugeot Japy, la filiale du groupe Maike Automotive spécialisée dans la conception, la mise en œuvre et l’exploitation de process industriels dédiés à l’usinage et l’assemblage de pièces automobiles (direction, injection, transmission) passe de la procédure de sauvegarde au redressement judiciaire.

Deux offres de reprises avaient été déposées : celle de 4A Industries qui n’est plus d’actualité, et celle du groupe Farinia, principal fournisseur de Peugeot Japy et spécialisé dans la conception de bruts forgés qui proposait la reprise de l’ensemble des salariés mais excluait la reprise des dettes sociales (congés payés, RTT, ancienneté). Cette offre, qui reste d’actualité, est qualifiée de « solide » et « sérieuse » par le groupe Maike Automotive mais appelle à davantage de garanties sur le plan social de la part des représentants du personnel.

Cette nouvelle procédure ouvre la possibilité de déposer de nouvelles offres de reprise jusqu’au 23 février 2018, l’étude du dossier par le Tribunal de commerce de Grenoble étant prévue le 15 mars 2018.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.