PCH Metals

Les repreneurs potentiels ont jusqu’à ce jour 12h00 pour déposer leurs offres de reprise de la société PCH Metals. Les salariés restent mobilisés pour défendre leur savoir-faire et trouver une solution.

Pour les salariés, « il est inimaginable de pouvoir abandonner tout ça » ! « Tout ça », c’est le savoir-faire qu’ils développent depuis la création de l’entreprise en 1972 : la découpe au laser, le pliage traditionnel et automatisé, le poinçonnage, le soudage et l’assemblage pour la fabrication de radiateurs. Des radiateurs qui équipent notamment le stade de France ou les aéroports de Paris. L’entreprise revendique le plus beau parc de machines de France en matière de tôlerie.

Les salariés espèrent qu’un industriel relancera l’aventure et fera éclore tout le potentiel de l’entreprise en conservant l’ensemble des 84 salariés. Ils travaillent également sur un projet de reprise sous forme de coopérative, seuls ou accompagnés.

Le Tribunal de commerce de Châlons-en-Champagne devrait ensuite se prononcer sur l’avenir de PCH Metals le 17 mai.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.