Novoparts

Besançon : Novoparts, fabricant de pièces horlogères françaises, dépose le bilan auprès du Tribunal de commerce de Besançon, dans le Doubs. Un redressement judiciaire a été ouvert avec une période d’observation de 6 mois.

L’entreprise, créée en 2015 à Sancey Le Grand, est la seule manufacture à proposer des mouvements de montres fabriqués en France, puisque auparavant les horlogers travaillaient avec la Suisse ou la Chine pour se fournir.

L’entreprise connait une forte croissance et devait réaliser en 2018 1,5 M€ de chiffre d’affaires, après seulement quelques années d’existence. Mais, comme indiqué par l’Usine Nouvelle, suite au retard de paiement des factures de deux gros clients pour un montant de 300.000 euros, la jeune pousse a été contrainte de solliciter l’ouverture d’un redressement judiciaire.

La manufacture, qui emploie à ce jour 27 personnes et qui prévoyait d’embaucher en 2019, va probablement devoir réduire la voilure et opérer une restructuration sociale.

Il manquerait 100.000 euros à l’entreprise pour retrouver le chemin de la croissance.

Pour l’instant, l’urgence est de gérer la crise de trésorerie et de se concentrer sur les clients rentables à très court terme. Si la société arrive à surmonter cette mauvaise passe, elle pourra à nouveau travailler sur des projets à moyen et long terme, indispensables pour assurer sa pérennité.

Par Cyprien de Girval

Total
10
Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.