munitions

La procédure de sauvegarde ouverte au bénéfice du fabricant de machines de munitions Manurhin depuis le mois de juin 2017 a été convertie en procédure de redressement judiciaire par le Tribunal de grande instance de Mulhouse ce mercredi 13 juin.

Cette décision ouvre une nouvelle période d’observation qui court jusqu’au 18 octobre pour la holding MNR Group et jusqu’au 7 décembre pour la filiale opérationnelle MR Equipement.

Les candidats à la reprise de l’entreprise peuvent déposer leurs offres jusqu’au 11 juillet et la prochaine audience est fixée au mercredi 1er août. Selon le journal La Tribune, deux pistes seraient à l’étude, celle d’un important client de l’entreprise situé dans le Golfe et celle du groupe allemand Rheinmetall, spécialisé dans l’armement.

Parallèlement, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, s’est engagé à trouver toutes les solutions possibles pour que Manurhin puisse s’assurer de nouvelles perspectives et garantir un avenir à ses 170 salariés.

Rappelons que Manurhin traverse des difficultés financières importantes malgré un carnet de commande plein, dues selon l’entreprise à l’attitude de son actionnaire Slovaque qui conduit les banques à refuser de participer au financement de Manurhin, qui en aurait pourtant bien besoin.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.