Mayday avait relayé le mois dernier les performances de Kem One, ayant achevé son plan de redressement judiciaire avec six ans d’avance. Cette fois c’est officiel, le Tribunal de commerce de Lyon a déclaré la fin de la procédure dans sa décision du mardi 20 mars 2018.

Reprise fin 2013 par Alain de Krassny, le plan de redressement de ce fabricant de PVC prévoyait un remboursement échelonné sur 10 ans des dettes contractées auprès de ses fournisseurs avant son placement en état de cessation de paiement.

La stratégie de long terme impulsée par le repreneur depuis 2014 a payé plus rapidement que prévu, Kem One a pu consolider ses fondations et peut désormais se lancer dans de nouveaux investissements pour améliorer ses performances et devenir l’un des meilleurs de son secteur au niveau européen.

Par Bastien de Breuvand

Sur le même sujet :

#Actu : Kem One ou l’histoire d’un redressement réussi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.