marquier

Née à Bayonne (64) en 1971, le spécialiste des planchas et barbecues Le Marquier, qui bénéficiait d’une procédure de sauvegarde depuis juin dernier, a été repris par la société holding Aryes, en plan de sauvegarde. Un nouveau souffle pour raviver les braises de la seule entreprise de la région à s’être vue certifiée Origine France Garantie. Un gage de qualité et de savoir-faire !

Selon CFNEWS, le Tribunal de commerce de Dax a approuvé, le 7 novembre dernier, le plan de sauvegarde proposé par les actuels dirigeants, Régis Flusin et Bruno Mabille, et soutenu par Aryes, une société holding industrielle spécialisée dans les opérations de retournement, avec 18 reprises d’entreprises en difficulté à son actif, pour un chiffre d’affaires global de 330 millions d’euros.

Cette dernière prévoit d’investir la somme de 1,7 millions d’euros en fonds propres et 1,5 millions d’euros en crédit de campagne (visant à financer les décalages de trésorerie dû à la saisonnalité de l’activité) pour donner les moyens de ses ambitions à l’entreprise afin qu’elle poursuive sa phase de retournement amorcée il y a 18 mois lors de son rachat par les deux repreneurs.

Cette opération permet à la maison Le Marquier de bénéficier de l’expertise d’Aryes dans les opérations de retournement et des synergies avec d’autres entités acquises par la holding dans le secteur du barbecue et des équipements extérieurs.

Pour cette opération, la holding Aryes était conseillée par Nassim Ghalimi et Paul Lafuste, du Cabinet Veil Jourde. Christian Caviglioli (SCP Caviglioli Baron Fourquie) a été désigné en qualité d’Administrateur Judiciaire de la Maison Le Marquier. Le Cabinet Abbadie, pris en la personne de Jean-Pierre Abbadie, a été nommé en qualité de Mandataire Judiciaire.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.