Kristell Cattani

C’est neuf mois après son installation et dans un mercato en ébullition, que Kristell Cattani répond à l’appel de Taylor Wessing et monte la pratique restructuring de la firme anglo-saxonne.

Après 16 années passées aux côtés de Maurice Lantourne qu’elle avait suivi chez Fried Frank et Willkie Farr & Gallagher et avec qui elle s’était associée chez Lantourne & Associés, Kristell Cattani renoue avec les cabinets internationaux pour monter la pratique restructuring du bureau parisien de Taylor Wessing. Avec 28 bureaux présents dans 16 pays, plus de 1000 avocats et 40 langues parlées, la firme, née en 2002 de la fusion de Taylor Joynson Garrett et de Wessing & Berenberg-Gossler, affiche ses ambitions et fait un recrutement de choix.

Une aventure entrepreneuriale, dans une firme internationale

Considérée comme « un atout précieux » par Gilles Amsallem, managing partner de la firme qui loue sa « forte expérience », Kristell Cattani arrive à l’aube d’une crise économique aux conséquences encore mal mesurées et d’une probable (très) forte augmentation des défaillances qui devrait marquer les prochaines années.

Attirée par l’aventure entrepreneuriale et pouvant s’appuyer sur de solides équipes parisiennes corporate et contentieuse, des équipes restructuring de premier plan outre-Rhin et outre-Manche, Kristell Cattani s’est laissée séduire par un « cabinet dynamique avec un fort esprit d’entreprise ».

Au service d’une clientèle large cap

Celle qui affectionnait l’accompagnement des dirigeants de grosses PME est poussée par l’appel du large (cap). Après être récemment intervenue sur les acquisitions d’Habitat, Lejaby et San Marina aux cotés de l’entrepreneur Thierry Le Guenic, l’avocate estime que la « complémentarité des équipes » qu’offre un cabinet comme Taylor Wessing non seulement rassure certains clients, mais également apporte « beaucoup de confort aux avocats ». Si « les clients d’une certaine taille et notamment ceux qui ont des fonds d’investissement au capital aiment le full service », la crise que nous vivons « génère du stress chez les dirigeants qui ont besoin d’être rassurés sur des problématiques très variées, fiscales, sociales ou contentieuses et attendent des réponses rapides et coordonnées ».

S’il va falloir « naviguer à vue » dans un environnement incertain où « personne ne sait où on sera demain », les entreprises « attendent de l’agilité et une capacité d’adaptation rapide au nouvel environnement pour pouvoir trouver les moyens de leur rebond».

Riche d’une longue expérience forgée en partie aux côtés de Maurice Lantourne, ou de professionnels comme Arnaud Marion, « une personnalité exceptionnelle qui sait rendre les autres meilleurs », de Vanessa Bruno, une «artiste qui n’en est pas moins une vraie dirigeante» et surtout une « rencontre », Kristell Cattani estime que les «dossiers qui marquent sont souvent des dossiers de personnalités». Kristell Cattani travaille aux côtés des entreprises en difficulté « par passion », car « la matière se trouve au croisement du droit, du chiffre et de la stratégie dans un moment de vie très fort pour notre client ».

Membre de l’ARE, d’INSOL Europe et des WiR « une super association, bon enfant et bienveillante », Kristell Cattani, qui navigue entre la Suisse où elle a des attaches familiales et le Pouliguen, « dans sa Bretagne », hisse la grand-voile et prend le large !

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.