cinéma indépendant

Wild Bunch Group, spécialisé dans la distribution cinématographique, a signé un accord de restructuration de sa dette avec le fonds Sapinda qui lui apporte de nouveaux moyens pour poursuivre son développement.

Wild Bunch est notamment connu pour avoir remporté la Palme d’Or pour les films «Shoplifters» d’Hirokazu Kore-eda, ainsi qu’une Palme d’Or honorifique pour «The Image Book» de Jean-Luc Godard.

Le plan de restructuration de 110,7 millions d’euros a été approuvé jeudi par le Tribunal de commerce de Paris et permet à Wild Bunch de réduire sa dette de 54 millions d’euros (elle s’élevait à 74 millions d’euros à mi-2017).

Après cette opération, le fonds Sapinda détiendra 76% de Wild Bunch et les actionnaires actuels dont font partie les co-fondateurs Vincent Grimond, Brahim Chioua et Vincent Maraval, détiendront environ 9%. Les 15% restants sont détenus par les anciens détenteurs d’obligations.

Wild Bunch a réussi à développer son offre de télévision et à créer des relations solides avec les plateformes numériques du monde entier, cet accord lui permet d’obtenir les ressources nécessaires à la poursuite de son évolution notamment en partant à la recherche de nouvelles opportunités de marché.

De son côté, Sapinda est ravie d’apporter à Wild Bunch une solution financière qui vient soutenir un champion du cinéma indépendant et lui permettre d’entamer une nouvelle phase de croissance.

Ce plan devrait être soumis au vote des actionnaires le 20 septembre prochain.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.