bodyguard

Qui n’a pas rêvé d’apprendre la fermeture de son entreprise par SMS ? C’est désormais chose faite avec l’entreprise de sécurité Bodyguard située à Evry (Essonne – 91) qui a demandé à ses 430 salariés de cesser le travail immédiatement suite à l’ouverture par le Tribunal de commerce d’Evry lundi 16 avril, d’une procédure de liquidation judiciaire sans poursuite d’activité.

Lundi 16 avril à 19h, les salariés de la société Bodyguard reçoivent un SMS signé de « la direction » leur demandant de stopper le travail et les informant que les salaires seront payés par l’AGS (le régime de garantie des salaires).

Cette entreprise de sécurité et de gardiennage travaillait notamment pour la RATP, le secteur hospitalier et l’administration. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, surprenant l’ensemble des salariés qui n’avait jamais eu vent des difficultés de l’entreprise, les chiffres de l’année 2017 étant plutôt bons.

La direction semble murée dans le silence. Un silence qui perturbe et bouleverse l’équilibre de ces 430 salariés placés devant le fait accompli et qui se retrouvent du jour au lendemain sans visibilité professionnelle.

Il est à noter qu’en 2015, le patron de l’entreprise avait été condamné à 150 000€ d’amende pour travail dissimulé et blanchiment d’argent. Une importante somme d’argent et des véhicules de luxe lui avaient été confisqués.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.