Deux administrateurs judiciaires ont été nommés par le tribunal de commerce d’Orléans pour redresser l’entreprise.

Le fabricant de jantes pour les voitures qui emploie 390 salariés à Diors (à proximité de Châteauroux, dans l’Indre) a été placé en redressement judiciaire le 16 janvier dernier par le tribunal de commerce d’Orléans, avec une période d’observation d’un mois.

Le tribunal a confié la mission de redresser l’entreprise à deux administrateurs judiciaires : Maîtres Hélène Bourbouloux et Guy Pierrat.

Tous deux ont pour mission dans un premier temps d’évaluer la situation de l’entreprise pour ensuite rechercher des solutions pour préserver sa continuité.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.