Pierre Léo Jeanmougin

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter Pierre Léo Jeanmougin, associé en restructuring du cabinet Spark Avocats qui intègre Mayday Community.

Spécialisé dans l’assistance aux entreprises en difficulté, leurs repreneurs et créanciers, Pierre Léo Jeanmougin s’associe au sein du cabinet Spark Avocats où il exerçait en tant que Counsel depuis janvier 2019. Faisant partie de la nouvelle génération de professionnels du retournement, l’avocat qui a prêté serment en 2004 trace son sillon, avec sérénité et détermination, et fait de la défense des entreprises et des entrepreneurs son cheval de bataille.

Après avoir gagné ses premiers galons au côté d’Yves-Marie Ravet, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, Pierre Léo Jeanmougin est promu associé chez Spark Avocats. Ce faisant, il s’associe à une équipe qu’il connait parfaitement, composée d’avocats aux compétences complémentaires partageant une vision commune : « une approche pragmatique et business des dossiers, une connexion à l’économie et à l’environnement de nos clients, un goût pour la culture de l’efficacité ».

En effet, « s’il a cette capacité à comprendre l’activité de son client et adapter son intervention » pour Karim El Barkani, associé chez Sinergys, c’est aussi parce qu’« il a une forte sensibilité business, comprend et s’intéresse à la partie financière des business plan » ajoute Frank Hammer, associé chez Whedge.

Actif au côté des entreprises, en small et midcap

Actif en small et midcap, intervenant autant en amiable qu’en judiciaire, pouvant se retrouver tant côté débiteur, que repreneur ou créancier, Pierre Léo Jeanmougin sera toujours du côté des entrepreneurs. Rien d’étonnant pour Catherine Poli, administrateur judiciaire associé chez AJRS, car « c’est là où il est le meilleur » prévient l’administrateur judiciaire. Impliqué, disponible et réactif, Pierre Léo Jeanmougin « contribue à développer une vision réaliste pour son client et les parties prenantes » nous confie Karim El Barkani. Avec Matthieu de Soultrait, associé en social, et Ariane Olive, qui exerce en M&A et qui « apporte une vision différente » pour l’associé de Sinergys, « ils travaillent à la mise en œuvre de solutions hybrides et innovantes » et couvrent les matières importantes dans l’assistance aux entreprises en difficulté.

« Rassurant dans le contexte anxiogène des procédures collectives » pour Franck Hammer, « franc et direct » pour Jean-Baptiste Albertini, administrateur judiciaire associé chez BCM, sa force est son implication totale dans les dossiers « quelle que soit leur taille et les enjeux » et au-delà  « il ne s’enferme pas dans une posture et est équilibré dans ses préconisations » appuie l’administrateur judiciaire.

« Moteur dans le dossier » pour un de ses clients, Alexandre Rivallain qui a sollicité Pierre Léo Jeanmougin dans le cadre de la restructuration de la société Gramm’s, il « est humain et a un contact facile » pour l’entrepreneur. Disponible, « empathique », c’est un « sparring partner » pour Karim El Barkani « il dit ce qu’il a à dire et pas ce que le client veut entendre. Il le fait avec chaleur et bienveillance et peut le faire car il a une justesse dans le ton, dans l’approche et dans l’écoute ».

Bon tacticien et fin stratège, l’avocat n’est pas à classer dans la catégorie des professionnels clivants : « il ne va pas au clash pour aller au clash et sait représenter les intérêts de ses clients » rapporte Bruno Léa qui a rencontré Pierre Léo Jeanmougin alors que son entreprise se retrouve propriétaire d’une importante créance à l’encontre d’une entreprise en difficulté. Au contraire, « il bâtit une road map et vous présente une stratégie claire et pragmatique » rapporte l’entrepreneur qui ajoute que si « Spark est plus un partenaire qu’un cabinet d’avocats », c’est parce que « ils se décarcassent pour leurs clients ».

Rien d’étonnant que Dorothée Dallery, en charge des opérations d’acquisition pour un important groupe de crèches privées qui sollicite régulièrement Pierre Léo Jeanmougin pour leurs opérations d’acquisitions de cibles en difficulté nous résume l’avocat en ces termes : « fluidité de la communication, disponibilité et réactivité ». Et au-delà de la pratique restructuring « c’est un cabinet avec lequel il est facile d’échanger, un appui pour concrétiser l’ensemble de nos opérations M&A ».

Véritable « force tranquille » pour Pascal Munier, le PDG d’un groupe de PME dans le secteur de la formation, l’avocat est « bluffant, il anticipe tout, il contrôle les situations avec un ou deux coups d’avance, il se met rapidement dans le dossier et même dans notre tête. Il travaille dur pour que l’on ait l’impression que tout soit léger » ajoute-t-il. « Disposant d’une bonne compréhension des procédures collectives, il a une capacité à anticiper les problèmes et à les verbaliser » confirme Catherine Poli. « Cela nous permet d’être en amont des situations que l’on va être amené à rencontrer ». Et pour cela, pas de recette miracle : « il bosse, il va au-devant des difficultés et anticipe avec pragmatisme » reconnait l’administrateur judiciaire.

Animé par « l’intensité et la temporalité des dossiers qui nécessitent d’aller vite et sollicitent une implication totale des clients » nous indique Pierre Léo Jeanmougin. Pour François Dublois, associé chez ECGE conseil, il est « calme, serein »,  « C’est lui qui mène la danse, de façon rigoureuse et avec un style totalement complémentaire de son associée Ariane Olive, qui a un côté hyperactif très utile en M&A ».

Un cabinet dédié au M&A / private equity, social et restructuring

Association de trois personnalités complémentaires, acteur du M&A, du social et du restructuring, Spark Avocats s’avère être un cabinet à la fois iconoclaste et rassurant. C’est finalement en ces termes empruntés aux intéressés que l’on définit le mieux l’alchimie : « une défense d’éléphant, une déclaration d’amour en perles fines, un crâne de blaireau, un œuf de Fabergé et des avocats brillants qui se détachent du lot et qui assurent la réussite ».

Toujours tiré à quatre épingles, assumant un « style chic et choc » pour Jean-Baptiste Albertini, Pierre Léo Jeanmougin, qui ne cache ni son goût pour les voyages au bout du monde, ni son affection pour la Reine d’Angleterre, est pleinement investi dans un métier où tradition ne s’oppose pas à modernité, où déontologie ne s’oppose pas à la vie des affaires et où la défense de ses clients ne s’oppose pas à la prise en compte des intérêts divergents. Participant à une génération qui assume s’inspirer du modèle de leurs ainés, l’avocat, déjà très expérimenté, n’en est qu’à ses débuts !

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.