Camaïeu

Camaïeu, la première chaîne d’habillement féminin en France, sort de la procédure de sauvegarde dont elle bénéficiait depuis le mois d’octobre et passe aux mains de ses créanciers par la conversion de la totalité de la dette financière de la maison-mère Modacin en 100% du capital et des droits de vote. De quoi lui permettre de se tourner vers l’avenir pour se relancer !

Désormais libérée de la totalité de sa dette, et bientôt renforcée par l’apport d’une somme entre 35 et 45 millions d’euros par ses nouveaux actionnaires, notamment les fonds américains Farallon et Carval et l’européen CVC, Camaïeu va ainsi pouvoir regarder vers l’avenir et entamer la relance du plan stratégique initié par Elisabeth Cunin, ancienne dirigeante de l’enseigne, qui avait été fortement ralenti à la suite de la rechute du marché de l’habillement et de ses conséquences sur les résultats de l’entreprise. Pourtant, avec ses 650 boutiques en France et ses presque 6000 salariés, Camaïeu est une entreprise rentable. En 2017, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 718 millions d’euros pour 85 millions d’Ebitda.

Camaïeu va donc désormais se concentrer sur le développement de ses ventes en ligne et la rénovation de son réseau de boutiques avec la mise en place d’un nouveau concept de magasins plus ouverts sur l’extérieur, plus lumineux et une meilleure gestion des stocks ! Le développement de l’international fait aussi partie des chantiers prévus. A l’heure où le marché du retail est en souffrance, les nouveaux propriétaires de Camaïeu prévoient de créer un conseil d’administration composé de spécialistes du retail.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.