Kristell Cattani

Après 16 années presque ininterrompues aux côtés de Maurice Lantourne, Kristell Cattani prend son envol et lance Cattani Law. Aussi discrète qu’efficace, avocate spécialisée dans l’accompagnement des entrepreneurs en difficulté, Kristell Cattani fait partie de la nouvelle génération de professionnels qu’il faut suivre avec attention.

En 2003, Kristell Cattani commence sa carrière aux côtés de Maurice Lantourne qu’elle suit chez Fried Frank puis Willkie Farr. En 2012, elle décide de s’installer, mais un an et demi plus tard, en janvier 2014, elle retourne aux sources et s’associe à Maurice Lantourne et Flavie Hannoun pour lancer Lantourne & Associés. La boutique de niche intervient alors sur des dossiers d’envergure, un pied en restructuring et l’autre en contentieux des affaires. Malgré la réussite incontestée de cette association, Kristell Cattani ne résiste pas à l’appel de l’indépendance et se lance dans une nouvelle aventure en créant Cattani Law.

« J’ai eu envie de couper le cordon, Maurice Lantourne est mon mentor, mais c’est le moment de partir » nous confie-t-elle. « Je ne le quitte pas, je prends mon envol. Cela fait 16 ans que je travaille avec lui » insiste-t-elle. « Il est brillant et je suis chanceuse de l’avoir rencontré. Il m’a appris à avoir une grande compétence technique dotée d’une forte empathie, d’écoute et une vision périphérique du droit ».

Mais Maurice Lantourne n’est pas le seul à avoir contribué à la façonner. « J’apprends beaucoup aux côtés de mes clients et dirigeants que je côtoie au quotidien, mais également des managers de crise comme Arnaud Marion » qu’elle a rencontré dans le dossier Doux. Une personnalité « exceptionnelle » nous confie-t-elle qui « sait rendre les autres meilleurs ».

Affectionnant particulièrement l’accompagnement des dirigeants de grosses PME dans le suivi de leurs difficultés, de leurs contentieux d’affaires jusqu’au pénal des procédures collectives, Kristell Cattani ne cherche pas à faire du M&A, mais continue d’accompagner ses clients historiques dans la conduite de leurs affaires et leurs projets de croissance externe. « Le M&A n’est pas mon cœur de métier, mais je sais le faire ». Intervenant aux côtés des débiteurs, des repreneurs et des créanciers co-contractants, Kristell Cattani affectionne les procédures collectives, car « la matière se trouve au croisement du droit, du chiffre et de la stratégie dans un moment de vie très fort pour notre client ».

Sa signature ? « La capacité à écouter son client et intégrer son modèle pour l’accompagner vers la transformation. Avoir une véritable connaissance technique de la matière et de son marché » nous indique celle qui estime que « Les clients, sauf les étrangers, s’intéressent peu à la structure. C’est avant tout une histoire d’hommes et de femmes » et qui souhaite avant tout créer une boutique qui lui ressemble développant un modèle agile, technique et précis.

Aux côtés de Maurice Lantourne, on ne compte plus les dossiers emblématiques sur lesquels elle est intervenue. Son dossier phare ? « La restructuration du groupe hôtelier Karibea », un complexe hôtelier située en Martinique dont la restructuration a duré 16 ans et s’est terminée par une sortie par le haut. « Je pourrais également citer l’accompagnement de Vanessa Bruno », une « artiste qui n’en est pas moins une vraie dirigeante » et surtout une « rencontre » pour celle qui estime que les « dossiers qui marquent sont souvent des dossiers de personnalité » avant de poursuivre « vous savez, accompagner une entreprise en difficulté, c’est du h24. Quand on représente un client dont l’entreprise est en jeu, on y pense tout le temps. Il faut être passionnée ».

Passionnée par les restructurations, habile en contentieux des affaires, Kristell Cattani fait partie de ceux qui ont besoin de croire en ce qu’elle défend. « De toute façon, on finit toujours par croire à ce que l’on plaide, c’est important. Et pour ma part, je ne peux pas plaider « tout » le lundi et « son contraire » le mardi ! »

Formée à bonne école, Kristell Cattani a néanmoins ressenti le besoin de suivre le master ALED[1] de l’Université Paris 1 l’an dernier en formation continue. Un vrai défi pour celle qui suivait à l’Université les cours de ceux qu’elle côtoyait la journée dans les dossiers et qui voulait, après plus de 15 ans de pratique, appréhender la matière de manière théorique et aller au bout des choses et des concepts. C’était « aussi une façon de relâcher la pression » pendant une année difficile du fait du procès de son associé, nous indique celle qui travaille pour se « rassurer ». Et si elle a dû gérer « énormément de dossiers, pendant une période compliquée et stressante », cela ne l’a pas empêché de sortir major de promotion.

Membre de l’ARE, d’INSOL Europe et des WIR « une super association, bon enfant et bienveillante », Kristell Cattani aime se ressourcer en Suisse où elle a des attaches familiales, ainsi qu’au Pouliguen, « en bretagne », où elle pratique la voile et se ressource au contact de la nature !

Par Cyprien de Girval

[1] Le Master ALED (Administration et Liquidation des Entreprises en Difficulté) est une formation spécialisée qui confère le certificat d’aptitude à la profession d’administrateur judiciaire et de mandataire judiciaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.