camaïeu

En proie à un très fort endettement, la holding Modacin, actionnaire unique de l’enseigne Camaïeu, première chaîne d’habillement féminin en France avec 11% des parts de marché, a obtenu son placement sous procédure de sauvegarde auprès du Tribunal de commerce de Lille.

Selon une information du Figaro, l’enseigne aux 6000 salariés et aux 654 boutiques en France souffre depuis quelques années d’une dette importante supportée par sa holding. En effet, en 2016 elle subissait déjà une dette d’environ 1 milliard d’euros qu’une partie des créanciers de l’époque avait convertie en capital, la divisant ainsi par deux.

L’enseigne de prêt-à-porter évolue dans un contexte économique difficile dû à la crise du prêt-à-porter et accuse un recul de son chiffre d’affaires. Malgré cela, sa rentabilité est en progression mais cet argent ne sert qu’à rembourser les intérêts d’une dette trop importante que Modacin ne semble pas être parvenue à refinancer faute d’avoir trouvé de nouveaux créanciers.

Cette procédure de sauvegarde aura pour objectif, d’une part de donner un peu d’air à la holding et, d’autre part, d’encadrer les discussions avec les créanciers

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.