Thomas Doyen

La nouvelle génération d’avocats commence à se faire connaitre. Thomas Doyen, un trentenaire ambitieux passé chez Bredin Prat, Willkie Farr & Gallagher et actuellement chez Latham & Watkins vient d’être promu Counsel aux côtés d’Alexandra Bigot.

La firme américaine fondée à Los Angeles en 1934, qui avait annoncé en juin dernier l’arrivée d’Alexandra Bigot et de Thomas Doyen, suivi de près par Célia Jiquel et Eeva Bernard, pour muscler la practice restructuring, jusque-là animée par Hervé Diogo Amengual, vient de faire monter Thomas Doyen au rang de Counsel. Une annonce attendue qui vient récompenser une expérience déjà importante pour l’avocat.

Diplômé de l’Université Dauphine (Master 2 Professionnel Droit des Affaires 214 en 2011) et du King’s College à Londres (LLM en International Business Law en 2012), membre de l’AJR, d’Insol Europe et de l’IFPPC, Thomas Doyen fait partie de cette nouvelle génération d’avocats qu’il convient de regarder avec attention. Intervenu notamment dans les restructurations de CGG, Lecta, Vivarte, Cromology, British Steel, Asco Industries puis Ascoval, Cauval, Necotrans, Fly, Gérard Darel, Genoyer et plus récemment depuis son arrivée chez Latham & Watkins, sur les restructurations d’Europcar (dont la première étape de la restructuration a été annoncée ce matin) et d’Adova et les reprises en plan de cession d’Alès, Courtepaille, ou encore Camaïeu, Thomas Doyen dispose aujourd’hui d’une expérience significative sur des dossiers de premier plan.

Impliqué dans le cadre de procédures amiables et collectives de traitement des difficultés des entreprises, il accompagne des sociétés, des actionnaires et des créanciers dans le cadre de stratégies de prise de contrôle par voie de conversion de créance (debt-to-equity swap) et de l’ensemble des problématiques qui y sont liées, il s’est également illustré dans de nombreux dossiers de reprises d’entreprises en difficulté en redressement judiciaire.

Si cette promotion récompense « le talent et l’excellence de Thomas, reconnus à la fois par ses clients et par ses pairs, ainsi que son engagement sans faille au service des clients de la firme depuis son arrivée il y a quelques mois », elle illustre également « le dynamisme du développement du bureau de Paris ainsi que l’excellence de la plateforme Restructuring & Special Situations de Latham au niveau européen et mondial », souligne Thomas Margenet-Baudry, associé en charge de la pratique Marchés de Capitaux en France et Deputy Office Managing Partner du bureau de Paris.

Effective au 1er janvier 2021, cette nomination s’inscrit donc dans le cadre du renforcement de l’équipe Restructuring & Special Situations de Latham & Watkins en Europe qui, après l’arrivée d’Alexandra Bigot, associée, en juin 2020, a pris une place importante dans le marché du restructuring français. De son côté, l’avocat qui est « ravi d’évoluer au sein de l’une des pratiques les plus reconnues en restructuration dans le monde », avec des pratiques de « tout premier plan notamment en private equity, M&A, financement, marchés de capitaux  et antitrust», souhaite surtout mettre en avant « le travail d’équipe, éminemment important en Restructuring, que ce soit en interne mais également avec l’ensemble des professionnels, au premier lieu duquel les administrateurs et mandataires judiciaires et les conseils financiers ». Il entend  participer aux côtés d’Alexandra Bigot et d’Hervé Diogo Amengual à faire de l’équipe Restructuring & Special Situations du bureau parisien, « l’une des plus importantes pratiques du marché » et constate d’ores et déjà « une grande dynamique après un peu plus de six mois de présence dans la firme et de nombreux dossiers traités en étroite collaboration avec les autres départements et bureaux du cabinet, dont le dossier Europcar est le parfait exemple ».

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.