Ymagis

Par jugement du 2 octobre 2020, le Tribunal de commerce de Paris a arrêté le plan de cession des actifs et activités d’Ymagis SA, spécialiste européen des technologies numériques pour l’industrie du cinéma, au profit de son management.

Présent dans 22 pays avec ses 750 collaborateurs, le Groupe Ymagis a été créé en 2007 par deux professionnels du cinéma et de l’industrie high-tech, Jean Mizrahi, actuel PDG, et Christophe Lacroix. Spécialisée dans les services aux salles de projection et le traitement du son et de l’image, la société se constitue autour de quatre pôles d’activités :  CinemaNext pour les activités de services aux exploitants cinématographiques, Eclair pour les activités de services de contenus, Virtual Print Fee (VPF) pour les solutions de financement et Illucity pour les activités de réalité virtuelle.

L’ensemble des activités du Groupe a été très fortement impacté d’une part par la crise sanitaire, qui a conduit à la fermeture de la quasi-totalité des cinémas pendant plusieurs mois et, d’autre part par la décroissance de l’activité VPF. Le chiffre d’affaires est ainsi en retrait de pratiquement 50% au premier semestre 2020. A défaut de trésorerie suffisante et, à la suite du refus par les banques de l’octroi d’un PGE, Ymagis s’est placée sous la protection du Tribunal.

Par jugement du 30 juin 2020, le Tribunal de commerce de Paris a ouvert une procédure de redressement judiciaire au profit de la société, ainsi que d’autres du Groupe, et a désigné les études 2M&Associés et Solve ès qualités d’administrateurs judiciaires, ainsi que les études MJA et Axyme ès qualités de mandataires judiciaires.

A la suite du processus de recherche d’investisseurs pour Ymagis et ses filiales, également placées en redressement judiciaire, deux offres de reprises ont été déposées :

    • Celle portée par la holding JMS, dont Jean Mizrahi, PDG du Groupe Ymagis, est actionnaire ;

    • Celle portée par la société Hiventy, spécialisée dans les prestations techniques audiovisuelles.

Par jugement du 2 octobre 2020, le Tribunal de commerce de Paris a prononcé la cession d’Ymagis SA au profit de Jean Mizrahi, ainsi qu’une dizaine de directeurs de la maison, qui apportent au total 500 000 euros. Le fondateur de Netgem, Joseph Haddad, engage quant à lui 2,5 millions d’euros à titre personnel.

Il est à préciser que les plans de cession ne concernent que deux entités, à savoir Ymagis et Eclair Média. La présentation de plan de redressement est envisagée pour le reste, selon un calendrier qui reste encore à déterminer.

La société était accompagnée par ses administrateurs judiciaires, les études 2M & Associés (Carole Martinez et Marine Pace) et Solve (Jonathan El Baze et Hélène Charpentier), et par ses mandataires judiciaires, les études MJA (Valérie Leloup-Thomas) et Axyme (Jean-Charles Demortier).

Ymagis était conseillée par le cabinet Gibson Dunn (Jean-Pierre Farges) ainsi que par le cabinet Brown Rudnick (Pierre-Alain Bouhenic et Arnaud Moussatoff).

Le cabinet Alvarez & Marsal (Thomas Marcorelles) est intervenu en tant qu’expert financier.

La société JMS était accompagnée par le cabinet Hadengue (François Dupuy).

Hiventy était conseillé par le cabinet Depoix-Robain et Associés (Nicolas Depoix Robain, Sophie Leprince et Alice Bon).

Par Agathe Caquineau 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.