A Meung-sur-Loire dans le Loiret (45), l’entreprise Les Ateliers Electriques et Métallurgiques du Loiret (AEML) ferme définitivement ses portes faute de repreneur.

En plan de redressement judiciaire depuis 2015, puis placée en liquidation judiciaire avec autorisation de poursuite de l’activité par le Tribunal de commerce d’Orléans le 10 janvier 2018, suite à la résolution du plan, cette entreprise spécialisée dans le travail des métaux présentait la particularité d’être la propriété des 72 salariés rassemblés sous le statut de Société Coopérative et Participative de Production (SCOP). Elle avait notamment pour clients les ascenseurs Otis et les tondeuses Honda.

Un repreneur s’intéressait à l’entreprise mais son offre n’a pas abouti, les fonds apportés n’étant semble-t-il pas suffisants. Le mandataire judiciaire a donc annoncé la fermeture de l’entreprise et présenté le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) aux salariés de l’entreprise le mardi 13 février 2018.

Par Bastien de Breuvand

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.