Paris Turf

Grace à une accélération en dernière ligne droite, Xavier Niel gagne la course… Par jugement du 30 juin 2020, le Tribunal de commerce de Bobigny a arrêté le plan de cession des actifs et activités du premier groupe de presse hippique au profit de la société NJJ Presse, détenue par Xavier Niel.

Créé en 2005 par la fusion de Paris-Turf Week-end et Editions en Direct, deux grands groupes de médias français dédiés aux courses hippiques, le groupe Paris Turf est spécialisé dans l’information hippique à destination des parieurs et des professionnel. Composé d’une holding et de 7 filiales opérationnelles, le groupe emploie 248 salariés et a généré un chiffre d’affaires consolidé de 74,7 M€ en 2019.

Avec la multiplication des plateformes de lecture et l’accès constant à internet, le groupe Paris Turf a subi une importante diminution de son chiffre d’affaires lié au vente de journaux au cours des dernières années.

Le groupe a de surcroit été directement impacté par les difficultés de l’éditeur Presstalis, actuellement en procédure de redressement judiciaire et par la crise sanitaire du coronavirus qui a provoqué l’arrêt des courses hippiques françaises à compter de mars 2020, entrainant un arrêt total de l’impression des titres papier.

Face à l’impossibilité de trouver une solution de poursuite d’activité in bonis en l’absence de soutien de ses actionnaires actuels, Paris Turf a été contraint de déclarer son état de cessation des paiements aux fins d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire, afin notamment de poursuivre le processus de prépack cession engagé en procédure de conciliation sous l’égide de l’étude 2M & Associés (Carole Martinez).

Par jugement du 26 mai 2020, le Tribunal de commerce de Bobigny a prononcé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire à l’égard des sociétés du groupe Paris Turf et a désigné les études 2M & Associés (Carole Martinez et Marine Pace) et AJRS (Philippe Jeannerot) en qualité d’administrateurs judiciaires et l’étude MJA (Julia Ruth) et Marie Danguy, en qualité de mandataires judiciaires.

Dans le cadre de la procédure de prépack cession, le Tribunal a décidé que les administrateurs judiciaires ne procèderaient pas à un nouvel appel d’offre ; le conciliateur ayant d’ores et déjà reçu 4 marques d’intérêt sérieuses, mais que tout candidat intéressé pourrait déposer leur offre au plus tard huit jours avant l’audience d’examen des offres fixée au 22 juin 2020.

Au 22 juin 2020, un total de 5 offres ont été déposées auprès des administrateurs judiciaires : celles des sociétés NJJ Presse, Turf Edition, PHS, News Participations en partenariat avec Horse Media Company et Editions Larivière.

L’offre retenue par le Tribunal par jugement du 30 juin 2020 est celle de NJJ Presse qui prévoyait la reprise de 151 salariés sur les 248 présents (dont 30 pigistes) moyennant le prix de cession total de 1.002.000 millions d’euros et 4 millions d’euros d’investissement sur 3 ans (dont 2 millions financés sur fonds propre). Le candidat s’est en outre engagé, en tant que nouvel associé coopérateur, à faire son affaire personnelle de la nouvelle contribution des coopératives au redressement de Presstalis à laquelle il entend participer,  a minima, à hauteur de 1,5 millions d’euros.

Après les groupes régionaux Nice-Matin et Frances-Antilles, Paris-Turf est le troisième acteur de presse quotidienne à intégrer la holding de Xavier Niel, par ailleurs copropriétaire de Cirrus des Aigles, considéré comme l’un des chevaux de course (aujourd’hui à la retraite) les plus rentables de sa génération.

Le groupe Paris Turf et ses filiales ont été accompagnés par ses administrateurs judiciaires les études 2M & Associés (Carole Martinez et Marine Pace) et AJRS (Philippe Jeannerot, Paul-Henri Audras et Jessica Levy) et ses mandataires judiciaires, l’étude MJA (Julia Ruth) et Marie Danguy. Le groupe et ses filiales ont été en outre conseillés par le cabinet Coblence Avocats (Benjamin Magnet) tout au long de la procédure.

Le repreneur NJJ Presse était représenté par le cabinet Lantourne & Associés (Maurice Lantourne et Flavie Hannoun ) et Dan Bismuth.

Les autres candidats étaient accompagnés :

  • Pour la société Turf Editions, par le cabinet August & Debouzy (Laurent Cotret, Cécilia Arandel et Charles Morel)

  • Pour la société PHS, par le cabinet Aramis Law (Vincent Pellier)

  • Pour les sociétés News Participations et Horse Media Company, par le cabinet Sygna Partners (Nathalie Rigal et Marion Laterrot)

  • Pour les Editions Larivière, par le cabinet Satis Avocats (Pascale Faucon).

Par Pauline Vigneron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.