Après avoir passé 13 ans chez Simon Associés, Stéphane Cavet a rejoint Chammas & Marcheteau. Une alchimie très prometteuse entre un avocat de débiteur, redoutable technicien, et un cabinet en pointe sur les questions de private equity.

« Je suis animé par la volonté de construire une aventure commune sur le long terme avec des associés partageant les mêmes valeurs et la même ambition. Il y a des synergies évidentes entre le M&A, le private equity et le restructuring » nous confie d’emblée l’avocat. Et pour cause, celui qui reconnait « ne pas avoir un tempérament de mercenaire » a commencé en 2004 au sein d’un cabinet d’avocats d’affaires, avant de rejoindre le monde de la finance en tant qu’analyste chez Atradius, un assureur crédit, où il découvre le restructuring via le prisme des affaires spéciales. Il arrivera ensuite chez Simon Associés où il restera 13 ans, avant de rejoindre Chammas & Marcheteau début avril.

Chammas & Marcheteau, un cabinet dédié à l’industrie du private equity

En rejoignant Chammas & Marcheteau, il rejoint un cabinet à la pointe des questions de private equity. S’il a été fondé par Lola Chammas et Denis Marcheteau, le cabinet se veut collégial et a su intégrer Camille Hurel, Nicolas Lecocq, Christophe Moreau, Julien Naginski, Pierre-Louis Sévegrand, Christophe Sévennec et Aude Spinasse, afin de couvrir l’ensemble des matières importantes pour l’industrie du private equity : les fusions acquisitions, la constitution de fonds, le droit fiscal et la propriété intellectuelle. Fort d’une cinquantaine d’opérations par an, le cabinet assiste une clientèle de fonds d’investissement composée pour moitié d’acteurs internationaux.

Un pur player du restructuring, redoutable technicien

Rompu aux procédures préventives et collectives, Stéphane Cavet intervient également en contentieux des procédures collectives et responsabilité des dirigeants. Si l’avocat estime important de « pouvoir anticiper en amiable un scenario de procédure collective », il s’avère être « combatif et pugnace en négociation » pour Hervé Declercq, associé chez L’Etoile Properties, un asset manager en immobilier, qui souligne qu’il défend avec « véhémence les intérêts de son client ». Pour Jonathan El Baze, administrateur judiciaire chez Solve, si l’avocat peut prendre des « positions parfois dures », c’est « par sa maitrise technique des dossiers ». Gaël Couturier, administrateur judiciaire chez FHB nous confirme quant à lui que si Stéphane Cavet est « parfaitement à l’aise en amiable », il est « en judiciaire comme un poisson dans l’eau » soulignant son expertise redoutable en « droit des suretés ».

« Connaissant parfaitement le monde judiciaire et les acteurs du retournement » pour Hervé Declercq, l’avocat est très actif aux côtés de PME et ETI, « proche de l’entreprise et aussi à l’aise avec l’analyse de l’exploitation que du haut de bilan » pour Gaël Couturier. S’il « aime accompagner les entrepreneurs » reconnait Jonathan El Baze, « il est également très à l’aise sur les dossiers financiers, notamment immobiliers », complète l’administrateur judiciaire.

« Objectivement très fort sur le plan technique, affuté » Stéphane Cavet est « un avocat redoutable, très efficace » pour Jonathan El Baze qui nous décrit un professionnel de « haut niveau » qui dispose d’une « très bonne compréhension des chiffres » acquise lors de son expérience chez Atradius, ce qui en fait un « spécialiste reconnu sur le marché ».

Un avocat discret, un homme de confiance et un gros travailleur

Si chacun loue sa disponibilité et décrit un gros travailleur disposant d’un relationnel excellent, Stéphane Cavet « n’est pas du genre à monter sur ses grands chevaux pour faire des effets de manche, [il] cherche toujours une solution consensuelle, mais n’a aucun problème à aller au contentieux s’il le faut » pour Gaël Couturier, qui rajoute « il représente parfois des organes de la procédure, notamment des mandataires judiciaires, et sait se mettre de l’autre côté de la table ».

« Discret, ne recherchant ni la lumière, ni les mondanités » pour Jonathan El Baze, Stéphane Cavet nous est décrit comme « une personne de confiance qui sait garder un échange confidentiel » par Gaël Couturier. C’est ce que nous confirme Bernard Legeai, président de DAL Industries, qui a rencontré Stéphane Cavet à l’occasion d’un contentieux d’actionnaires, puis d’un dossier de restructuring et qui nous indique : « depuis il suit tous mes dossiers juridiques ». Le décrivant comme « facile à aborder » et « sincère », il nous confie que « c’est le genre d’avocat qui vous fait prendre une décision pour laquelle vous n’êtes à priori pas d’accord, mais que vous ne regrettez pas ensuite, car c’était la bonne ».

Un sportif, joueur de tennis et compétiteur insatiable

Joueur aguerri de tennis, Stéphane Cavet est un passionné de sport, il en a les valeurs « d’éthique et de fairplay et est assurément un compétiteur » souligne Jonathan El Baze, qui nous confie qu’« il ne rate pas un numéro de l’Equipe ». En rejoignant Chammas & Marcheteau, Stéphane Cavet vient de commencer un nouveau match, pour lequel il semble s’être bien préparé !

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.