remade

Par jugement du 16 janvier 2020 le Tribunal de commerce de Rouen a ordonné la cession totale des actifs des sociétés Remade SAS et Remade Group au profit de la société britanique Fourth Wave Technology.

Créée en 2013, la société normande Remade est spécialisée dans la reconstruction d’équipements électroniques qu’elle commercialise sous la marque Remade. Elle offre également à des clients diversifiés des prestations de services, de logistique et de réparations, sous et hors garantie.

En 2019, la société Remade employait près de 700 collaborateurs sur une dizaine de sites dont le principal est situé à Poilley (Manche), près du Mont-Saint-Michel.

Par jugement du Tribunal de commerce de Rouen du 7 octobre 2019, la société Remade a été placée en redressement judiciaire puis en liquidation judiciaire par jugement du 10 décembre 2019 avec poursuite d’activité.

Lors de l’audience du 9 janvier 2020, deux offres de cession ont été présentées au Tribunal de commerce de Rouen : celle de son ancien PDG et fondateur Matthieu Millet, qui prévoyait la reprise de 142 salariés et un prix de cession s’élevant à 1,3 million d’euros et celle formulée par la société Fourth Wave Technology, qui proposait un prix de cession de l’ordre de 3,3 millions d’euros.

Le 16 décembre 2019, le Tribunal de commerce de Lyon s’est prononcé en faveur de l’offre de la société Fourth Wave Technology qui s’est engagé à s’installer durablement en région Normandie où restera domicilié le siège social de Remade et à reprendre 118 salariés sur les 329 salariés restants après les liquidations ou reprises partielles des filiales.

L’entrée en jouissance a été fixée au 21 janvier 2020, date à laquelle Suresh Radhakrishnan, PDG de Fourth Wave Technology, deviendra officiellement PDG de Remade. David Ferrand, ancien directeur industriel, sera quant à lui nommé directeur des opérations.

« Le marché des produits reconditionnés de haute qualité n’a jamais été aussi puissant et se développera au cours des prochaines années, tant en France qu’à l’international » commente Suresh Radhakrishnan, « Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l’environnement et cherchent à faire des achats plus durables. En prenant la tête de Remade, mon objectif est de pousser les ventes et les normes des iPhones reconstruits vers de nouveaux sommets tout en créant simultanément une entreprise qui, je l’espère, deviendra le modèle économique de l’économie circulaire de facto dans plusieurs secteurs industriels. Remade a été le leader sur le marché du reconditionné haut de gamme et nous le porterons à des sommets encore plus élevés. »

Les études FHB (Nathalie Leboucher) et AJIR (Erwan Merly) sont intervenues en qualité d’administrateurs judiciaires.

Béatrice Pascual et la SELARL Bruno Cambon sont intervenues en qualité de mandataires judiciaires.

La société Remade était conseillée par le cabinet d’avocats Bredin Prat (Olivier Puech et Hadrien de Lauriston).

Le Comité Social et Economique (CSE) de la société Remade était représenté par le cabinet d’avocats LBBa (Thomas Hollande) et les AGS étaient conseillées par le cabinet Acthemis (Xavier Onraed).

La société Fourth Wave Technology était conseillée par le cabinet d’avocats Aramis (Vincent Pellier et Benoit Delort).

Par Pauline Vigneron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.