Bruzzo Dubucq

Mayday est parti à la rencontre de professionnels du retournement et a décidé de vous les présenter. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter le cabinet d’avocats Bruzzo Dubucq, qui intègre Mayday Community.

A choisir entre la robe et le costume, Bruzzo Dubucq a préféré ne pas choisir ! Parfaitement à l’aise dans une profession presque millénaire, le cabinet se veut également résolument innovant. Basé à Aix en Provence, présent à Paris et Bruxelles, et regardant le continent africain de très près, le cabinet, emmené par le bâtonnier Philippe Bruzzo et le jeune talentueux Cédric Dubucq, cultive la différence.

Au service d’une clientèle de PME et ETI, mais également de TPE, le cabinet d’avocats d’affaires se veut full-service. Disposant d’une offre dédiée aux start up, développant une expertise sur la blockchain, fondateur de la plateforme Lex4 ,start up du droit qui permet aux entrepreneurs africains de créer leurs sociétés et de faire leurs actes juridiques en ligne de manière simple et sécurisée, et à l’origine de la clinique du droit qui crée un lien privilégié entre les étudiants et le cabinet, Bruzzo Dubucq s’est imposé comme un partenaire de choix du sud de la France.

Une équipe soudée

Animée par Philippe Bruzzo, bâtonnier d’Aix en Provence et personnalité iconique de la région aussi à l’aise en plaidoirie qu’au piano, connu pour sa « bonne gouaille » pour Vincent Gillibert, administrateur judiciaire associé chez Thevenot Partners, et Cédric Dubucq, un trentenaire ambitieux qui sait mieux que quiconque que le talent n’attend pas le nombre des années, « entrepreneur et technique » pour l’administrateur judiciaire, l’équipe séduit et fait bouger les lignes.

Philippe Bruzzo

Si vous imaginez que l’expérience du premier lui apporte de la sagesse et la jeunesse du second de la fougue, alors, comme votre serviteur, vous vous serez trompé ! C’est bien l’ainé le plus fougueux et le second le plus sage. « Parfaitement complémentaires » pour Laura Bes, mandataire judiciaire, ensemble « ils font la paire » comme l’évoque Vincent Gillibert, administrateur judiciaire. Mais ils n’avancent pas seuls. A leurs côtés, une équipe soudée d’avocats et juristes, composée notamment de Mélanie Colleville, très impliquée dans les dossiers internationaux, David Ybert de Fontenelle, actif en corporate, levée de fonds et M&A, Etienne Feildel, Antoine Maniglier, juriste fiscaliste, et Tristan Girard Gaymard, Maitre de conférences à l’Université Catholique de Lyon.

Ensemble, ils ont bâti un véritable cabinet start up, animé par une innovation bienveillante, tourné vers une perpétuelle évolution, tout en préservant le noyau dur qui forge cette profession aussi ancienne qu’essentielle et un esprit familial.

Un côté « geek » assumé

Travailleurs acharnés et déployant chaque jour une nouvelle idée, « ils font partie des premiers à avoir compris l’importance des nouvelles technologies dans l’exercice de leur métier » pour Vincent Gillibert. Geeks assumés, « fins connaisseurs de la cryptomonnaie », ils sont « très entreprenants et à la pointe de l’intégration des nouvelles technologies et des outils prédictifs» abonde l’administrateur judiciaire.

Une référence en restructuring dans le Sud de la France

Si le cabinet assume un positionnement full service en droit des affaires, son cœur de métier n’en demeure pas moins le contentieux et le restructuring, clientèle historique de Philippe Bruzzo. Si pour Vincent de Carrière, mandataire judiciaire associé chez Les Mandataires, « l’avantage de leur équipe est d’avoir l’expérience de Bruzzo, très bon orateur et disposant d’une grande capacité d’adaptation et le talent précoce de Cédric Dubucq, qui a une qualité d’écoute très forte », les deux associés qui travaillent de concert « iront toujours d’abord vers une voix amiable et la négociation, mais n’ont pas de difficulté à aller au contentieux s’ils l’estiment nécessaire » poursuit le mandataire judiciaire.

Cédric Dubucq

« Solide techniquement, fiable, disponible et réactif, c’est un cabinet qui compte dans la région » nous confie un administrateur judiciaire du sud de la France. « Présent tous les 15 jours en chambre du conseil » souligne un mandataire judiciaire d’Aix en Provence, le cabinet connait parfaitement sa juridiction et assiste des dirigeants et leurs entreprises dans toutes les phases de leurs difficultés.

Doté d’une « grande finesse juridique, faisant preuve de beaucoup d’ingénierie » pour Franck Bichon, ex-gérant de la brasserie des Deux Garçons bien connue à Aix en Provence, « Cédric Dubucq apporte sa technicité et Philippe Bruzzo son charisme ». Considéré par ce dernier comme « le numéro 1 en droit des affaires d’Aix en Provence », il nous confie qu’« à chaque fois que j’ai recommandé Cédric Dubucq à des clients, ils ont vu en lui un petit génie du droit ». Une reconnaissance et une estime qui se sont forgées dans un « dossier long et compliqué localement où, alors qu’ils en avaient toutes les raisons, ils ne m’ont jamais lâchés ».

En définitive, Bruzzo Dubucq c’est « le profil du cabinet d’avocats du 21ème siècle … parce qu’ils ont intégré la nouvelle technologie et la fibre entrepreneuriale, sans pour autant renoncer à ce qui fait l’essence d’un cabinet d’avocats, la défense du client et la déontologie » salut Vincent Gillibert. Proposant une offre full-service, particulièrement réputée en restructuring, le cabinet s’est imposé comme l’une des références du Sud de la France, mais ses fondateurs qui ne sont pas en manque d’idées voient déjà beaucoup plus loin …

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.