Oderis

Après 18 ans chez Deloitte et presque 10 ans chez EY, Philippe Hery se lance dans une aventure entrepreneuriale et rejoint Oderis, un acteur du conseil financier indépendant bien connu sur le marché du small et midcap.

Fondé il y a près de 15 ans par Julien Passerat, Oderis est un cabinet de conseil financier et opérationnel indépendant. Logé dans un ancien atelier industriel du 2ème arrondissement, Oderis a su s’imposer sur le marché du conseil financier, comme un acteur de qualité et de confiance. Avec une clientèle majoritairement constituée de fonds d’investissements, le cabinet offre un conseil financier à 360°, intégrant des activités de transaction services, d’accompagnement dans les phases de transformation et de restructuring par l’arrivée de Philippe Hery.

Un cabinet indépendant conjuguant professionnalisme et proximité

« L’objectif était de créer un acteur indépendant, assez agile sur le segment du small and mid cap, secteur où la dimension conseil est beaucoup plus présente que sur du large cap » nous confie Julien Passerat.

« Oderis, c’est la qualité des grands cabinets avec en plus l’avantage d’avoir des associés très réactifs et directement impliqués dans leurs dossiers » Claire Chabrier

Les cinq associés historiques, Julien Passerat, Thomas Claverie, Aurélien Vion, Jérôme Piediscalzi et Julien Wojciechowski, ont tous été formés chez des grands noms de la finance, comme Arthur Andersen, EY, PwC ou Eight Advisory, et le 6èmearrivant ne fait pas défaut à la règle. Maîtrisant parfaitement la méthodologie employée par les grandes signatures du conseil financier, ils sont très impliqués dans leurs dossiers et démontrent une très bonne compréhension opérationnelle. « Oderis, c’est la qualité des grands cabinets avec en plus l’avantage d’avoir des associés très réactifs et directement impliqués dans leurs dossiers. Leur relation de proximité avec leurs clients et avec les entrepreneurs rend leur offre particulièrement adaptée aux PME et ETI. Ils ont l’expérience d’un grand nombre de secteurs d’activité, ils sont donc très agiles et peuvent proposer un conseil sur-mesure parfaitement adapté à chaque situation » résume Claire Chabrier, Directrice Associée, chez Amundi Private Equity Funds.

« Nous avions besoin de quelqu’un avec suffisamment d’expérience pour avoir un solide réseau professionnel et qui intervienne dans notre cœur de métier, les entreprises du small et mid cap » Julien Passerat

Une ouverture aux entreprises en sous-performance

Le besoin d’intégrer une activité tournée vers les entreprises en sous-performance est apparu comme une nécessité. « Une piste de développement naturelle pour Oderis, mais nous voulions que cette pratique soit conduite par une personne issue du sérail » nous confie Julien Passerat.

Son égérie du restructuring, Oderis l’a donc trouvé en la personne de Philippe Hery, professionnel « incontournable » selon Carole Martinez, administrateur judiciaire chez 2M & associés. « Nous avions besoin de quelqu’un avec suffisamment d’expérience pour avoir un solide réseau professionnel et qui intervienne dans notre cœur de métier, les entreprises du small et mid cap » explique Julien Passerat. Philippe Hery collait parfaitement au profil.

Tombé dedans quand il était petit…

A peine sorti d’école de commerce et après seulement un an d’audit, le nouvel associé d’Oderis intègre l’équipe de Guillaume Cornu chez Deloitte qu’il a rencontré lors d’une compétition sportive professionnelle. « Il m’a expliqué ce qu’il faisait, l’aspect stratégique, le fait de travailler sur l’avenir et pas seulement sur des situations passées, d’essayer de trouver des solutions en urgence, au contact des dirigeants… tout cela m’intéressait ». Il ne s’en cache pas : « cette rencontre m’a donné envie d’aller vers le restructuring » se souvient Philippe Hery. Après 17 ans passés ensemble chez Deloitte, le binôme Cornu-Hery et leur équipe rejoignent finalement EY en 2010 et y développe une pratique restructuring de premier rang.

« Ce qui m’anime au quotidien c’est d’épauler les chefs d’entreprises lorsqu’ils traversent une zone de turbulences » Philippe Hery

Très attaché à la dimension conseil

Partageant son temps entre Nantes, où il est présent depuis plus de 20 ans, et Paris, il s’intéresse à l’économie locale de sa région majoritairement composée d’entreprises de small et mid cap et fait de ce segment son cœur de métier « Ce qui m’anime au quotidien c’est d’épauler les chefs d’entreprises lorsqu’ils traversent une zone de turbulences. De ce point de vue, la relation n’est pas la même sur le segment du s/mid cap, que sur celui du large cap. Dans le s/mid cap, nous sommes plus proches de la direction, il y a moins de conseils autour de l’entreprise et notre rôle en est d’autant plus important ».

Le projet proposé par Oderis collait donc parfaitement à sa personnalité et à sa façon d’appréhender le métier : « un projet plus entrepreneurial, prendre pied sur le marché du restructuring en s’adressant à un marché de PME et d’ETI me plait. En plus, j’ai à mes côtés des gens avec qui je partage les mêmes valeurs et cela compte également» souligne Philippe Hery.

« Il sait rassurer et mettre en valeur le chef d’entreprise » Patricia Lemarchand

Derrière les chiffres, l’humain…

La dimension humaine est au cœur de son activité et il y tient : « mon métier tel que je le vois ce n’est pas uniquement du chiffre parce qu’au-delà des chiffres, il y a également une période difficile à gérer pour un chef d’entreprise. Mon rôle est de partager mon expertise avec mes clients, de les accompagner, de leur faire des recommandations en fonction du stade de difficultés où la société se trouve et de les conseiller sur des décisions pragmatiques et stratégiques adaptées à la situation » décrit Philippe Hery.

Patricia Le Marchand, avocat associée chez PLM Avocats confirme qu’« il sait rassurer et mettre en valeur le chef d’entreprise et ses équipes. C’est quelqu’un qui, au delà de sa compétence technique, a un regard humain et un vrai recul sur les choses. Il sait garder son calme dans des situation parfois tendues et apaiser les tensions et les situations de conflits quand elles se présentent ».

« Il a l’autorité nécessaire pour faire passer les messages, tant auprès du dirigeant qu’auprès de ses équipes » Carole Martinez

« En plus de parfaitement maîtriser l’environnement du restructuring, il est très proche des dirigeants et très présent dans ses dossiers. C’est un homme du terrain. Il a l’autorité nécessaire pour faire passer les messages, tant auprès du dirigeant qu’auprès de ses équipes et des personnes qui travaillent avec lui sur un dossier », abonde Carole Martinez qui a travaillé à de nombreuses reprises avec Philippe Héry.

En restructuring, un dossier ne se fait pas tout seul, et ça Philippe Hery l’a parfaitement compris « Ce qui m’intéresse également c’est le travail en équipe. L’activité de conseil c’est aussi la capacité à mettre en place une équipe regroupant des compétences complémentaires avec laquelle on va pouvoir fonctionner en confiance et avec humilité. C’est travailler ensemble pour sortir le dossier par le haut et en aucun cas tirer la couverture à soi ». Doté d’une vraie « capacité à fédérer et animer les équipes » pour Patricia Le Marchand, « il est très impliqué et présent sur chacun des dossiers tout en faisant grandir ses équipes et en leur laissant de l’autonomie. Il sait déléguer tout en ayant une parfaite connaissance de ses dossiers » précise-t-elle.

Entre Oderis et Philippe Hery c’est une nouvelle aventure qui commence et qui s’annonce prometteuse. Elle s’inscrit parfaitement dans la dynamique du cabinet dont les maîtres mots sont indépendance, agilité et proximité avec les dirigeants.

Par Pauline Vigneron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.